Ces smartphones qui diffusent beaucoup trop d’ondes électromagnétiques

Lors de l’achat de votre dernier smartphone, avez-vous prêté attention à la caractéristique technique intitulée « DAS » ? Cet acronyme désigne le débit d’absorption spécifique : exprimé en Watt par kilogramme (W/kg), il s’agit de la quantité d’énergie transportée par les ondes électromagnétiques et absorbée par le corps humain. En France, le DAS doit être au maximum de 2 W/kg pour un téléphone portable, explique l’Agence nationale des fréquences sur son site internet.

Wiko, Honor ou encore Hisense

Cependant, certains smartphones dépassent ce DAS maximum. L’ANFR, autorité responsable des contrôles dans ce domaine, a d’ailleurs épinglé dix-sept modèles qui ne respectent pas la réglementation. Dans cette liste, relayée par le magazine 60 millions de consommateurs, on compte des téléphones des marques Xiaomi, Wiko, Nokia, Huawei/Honor, Hisense ou encore Archos. Aucun appareil de chez Samsung ou Apple n’y figure.

A LIRE >>> Demande de rançon et données piratées, un nouveau virus menace vos smartphones

L’ANFR est même allée jusqu’à l’interdiction de deux modèles, pour la première fois. Le Leagoo S8 et le Allview X4 Soul ont dû être retirés du marché en juillet 2019. La raison ? « Le débit d’absorption spécifique des équipements prélevés, de marque LEAGOO, modèle S8 et ALLWIEW, modèle X4 SOUL MINI S a respectivement été mesuré à 2.39 et 4.6W/Kg », indique l’arrêté d’interdiction. Il ajoute : « Ces prélèvements ont par ailleurs mis en évidence une non-conformité aux obligations de mise sur le marché ». De plus, les mises en demeures adressées aux constructeurs par l’ANFR sont restées lettres mortes.

Mise à jour

Sans en arriver à cette décision radicale, la plupart des constructeurs réagissent après un rappel à l’ordre du constructeur par l’Agence nationale des fréquences. Et une mise à jour corrige le problème : elle modifie le comportement du téléphone et limite son rayonnement électromagnétique.

A LIRE >>> Voici 5 smartphones performants et à moins de 200 euros

Si la nocivité des ondes électromagnétiques n’a pas été clairement démontrée, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande l’utilisation d’un kit mains libres pour éviter que le téléphone ne soit trop souvent en contact de la peau, ou au plus proche de l’organisme, notamment pour ceux qui passent beaucoup d’appels. Il est aussi recommandé de privilégier les téléphones qui affichent un DAS le plus faible. 

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre
Mots-clés : Consommationsmartphone

Articles récents

Prélèvement à la source: neuf mois après sa mise en route, les contribuables sont convaincus

Le prélèvement à la source semble avoir trouvé les faveurs des Français. Ce nouveau mode de paiement de l’impôt sur…

23/09/2019 12:29

Emploi à domicile: les plus de 70 ans vont pouvoir dire «au revoir» à leur avantage sur les cotisations patronales

Les plus de 70 ans ont du souci à se faire, s’ils emploient une aide-ménagère à domicile, par exemple. Dès…

23/09/2019 11:24

Rénovation énergétique: le gouvernement va lancer un plan pour lutter contre les arnaques et le démarchage abusif

Alors que les pratiques de certains professionnels de la rénovation énergétique sont jugées douteuses, le gouvernement annonce qu’il tentera d’y…

23/09/2019 09:49

Le voyagiste Thomas Cook en faillite: quelles solutions pour ceux qui ont déjà réservé et les 600 000 voyageurs en vacances ?

Thomas Cook a annoncé lundi matin sa faillite et la cessation immédiate de ses activités. Des centaines de milliers de…

23/09/2019 08:43

Sicav ISR: comment reconnaître les « vrais » fonds socialement responsable

Face à la multitude de sociétés de gestion qui déclarent investir de manière responsable, les épargnants peuvent s’y perdre d’autant…

23/09/2019 07:30

Pacs rompu du jour au lendemain: pouvez-vous obtenir des dommages et intérêts ?

Votre partenaire a unilatéralement mis fin à votre Pacs, vous laissant seul(e) avec les enfants. Êtes-vous en mesure de lui…

22/09/2019 20:57