Des distributeurs de billets indépendants des banques pour lutter contre la désertification bancaire

Dans le département du Finistère, le convoyeur de fonds Brink’s a ouvert un premier distributeur de billets, non affilié à une banque. Une nouvelle bienvenue dans cette commune qui n’avait plus de distributeurs depuis 2018.

Ces distributeurs ne sont pas dépendants d'un réseau bancaire. Crédit: Istock

Environ 99% des Français se trouvent à moins de 15 minutes d’un distributeur, selon le ministère de l’Economie et la Banque de France. Il n’empêche : le sentiment de désertification bancaire progresse, surtout dans les zones rurales où il faut parfois faire quelques kilomètres en voiture avant de trouver un guichet automatique de retrait. Et si la solution provenait des acteurs non bancaires ?

Dans le Finistère, à Locmaria-Plouzané, la société de transport de fonds Brink’s France a inauguré en juillet un distributeur de billets, qui n’est, par conséquent, rattaché à aucun réseau bancaire, comme le rapporte Le Figaro. Un automate particulièrement bien accueilli dans cette petite ville de 5 180 habitants. « Nous jouissions auparavant de la permanence d’une banque locale. Mais elle a récemment fait retirer son distributeur… Imaginez qu’il faut quand même faire 6 km pour retirer de l’espèce ! C’est la mort des bourgs si on retire ce genre de service… », indique au Parisien la maire de Locmaria-Plouzané Viviane Godebert.

A LIRE >>> Le nombre de distributeurs de billets est insuffisant en France, mais supérieur à la moyenne européenne

Une cinquantaine de demandes

L’installation s’est faite en concertation avec la mairie. En effet, cette dernière paye un loyer de 1 500 euros par mois à Brink’s pour la maintenance technique. Cependant, ce montant peut varier selon l’utilisation du distributeur : s’il est très utilisé, il sera revu à la baisse. La Brink’s prélève aussi des commissions chez Visa et Mastercard mais pas chez l’usager.

L’entreprise souhaite ne pas en rester là, et créer en tout un réseau de 2 000 à 3 000 distributeurs, pour combler les zones blanches où les banques ont disparu. Cela représentera, à terme, environ 5% des 52 697 distributeurs automatiques de billets présents en France. La Brink’s a déjà reçu une cinquantaine de demandes de la part de maires intéressés par le dispositif.

Sur le même thème

Banques vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique