Se connecter S’abonner

Travail : les hausses de salaires des cadres profitent surtout aux jeunes

Les rémunérations des cadres augmentent et les grands gagnants sont les salariés de moins de 30 ans.

pouvoir d'achat
crédit : iStock

Pendant six ans, de 2011 à 2016, les salaires des cadres étaient stables. Depuis deux ans, ils ont augmenté en moyenne de 4% pour atteindre un revenu annuel médian de 50 000 euros. Pour les cadres de moins de 30 ans, l’augmentation est encore plus importante, avec +6% entre 2014 et 2016. Ainsi, un jeune cadre gagne en moyenne 39 000 euros bruts par an. Ce sont les résultats de l’étude sur la rémunération des cadres du secteur privé de l’Association pour l’emploi des cadres (Apec), publiée mercredi 4 septembre et relayée par Les Échos.

Des jeunes cadres optimistes

Les cadres croient en leur avenir, particulièrement les jeunes. Les moins de 30 ans, qui représentent seulement 13% de la population des cadres, sont 63% à se dire confiants dans l’évolution de leur salaire, contre 21% des 50 ans et plus. Et apparemment, ils ont raison, puisque six cadres de moins de 30 ans sur 10 ont profité d’une revalorisation de leurs rémunérations.

L’Apec soulève plusieurs explications à ce phénomène, dont une plus grande mobilité par rapport à leurs aînés. « Plus de huit jeunes cadres sur dix ayant changé de poste dans l’entreprise ou ayant changé d’entreprise sans période de chômage ont été augmentés en 2018. Soit un écart de plus ou moins 30 points avec les cadres les plus expérimentés selon les deux situations », détaille Les Échos. Cependant, même sans changement de travail, les jeunes salariés bénéficient toujours plus d’augmentations.

A LIRE >> Travail : les salariés s’absentent de plus en plus

Des inégalités hommes-femmes encore très fortes

Le niveau de diplôme pourrait également jouer sur ces hausses de salaire. « Les jeunes cadres sont beaucoup plus diplômés que leurs aînés, ce qui tend à les faire évoluer plus vite d’un point de vue salarial », indique l’Apec. Par ailleurs, l’étude note que la volonté de gonfler leurs rémunérations pourrait également venir de niveaux de salaires plus faibles que ceux de leurs ainés.

Si le salaire médian des cadres augmente, il reste d’importantes disparités entre les hommes et les femmes. En 2018, les hommes gagnent 16% de plus que les femmes et jusqu’à 20% de plus dans les secteurs du commerce et de la distribution.