Un cinquième club de jeux ouvre vendredi à Paris

Depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle loi autorise dans la capitale des « clubs de jeux » de manière très réglementée.

Les casinos sont interdits depuis 1920 dans un rayon de 100 kilomètres autour de Paris afin d'éviter des troubles à l'ordre public. Crédit : Istock

Barrière, numéro un des casinos français, ouvrira vendredi sur les Champs Elysées, en face de sa célèbre brasserie Le Fouquet’s, son premier club de jeux, qui sera le cinquième établissement de ce type à Paris dans le cadre de la nouvelle réglementation.

Les casinos sont interdits depuis 1920 dans un rayon de 100 kilomètres autour de Paris afin d’éviter des troubles à l’ordre public, la seule exception étant l’établissement d’Enghien-les-Bains. 

A LIRE >>> 100.000 euros à placer ? Voici comment développer le capital sans rassasier le fisc

Mais depuis le 1er janvier 2018, une nouvelle loi autorise dans la capitale des « clubs de jeux » de manière très réglementée, pour faire place nette après l’hécatombe judiciaire qui avait touché ces dernières années plusieurs anciens « cercles » de jeux parisiens pour fraude fiscale ou blanchiment, sur fond de grand banditisme.

« Juste en face du Fouquet’s »

Les ouvertures se sont succédé depuis l’inauguration du Paris Elysées Club, tout premier de ces établissements, en avril 2018 par le groupe Tranchant rue Marbeuf, à deux pas des Champs-Elysées. En 2019 ont ainsi ouvert l’Imperial Club Paris du casinotier Raineau dans le 13e arrondissement, puis le Club Montmartre (l’ancien cercle Clichy, le dernier à être resté en activité) et enfin le Club Circus (groupe Ardent) qui doit ouvrir ce lundi.

Barrière de son côté ouvrira le 13 septembre son club de jeux au 104, avenue des Champs-Elysées, « juste en face du Fouquet’s » et de l’hôtel Barrière Le Fouquet’s qui appartiennent au groupe, selon son communiqué. « Le Club Barrière est situé au cœur du Triangle d’Or parisien, là où les palaces et les restaurants étoilés ne se comptent plus » et veut s’imposer comme « le lieu phare du jeu à Paris ».

A LIRE >>> Un testament rédigé et recueilli par un notaire dans une brasserie est valable

Dans un espace de 1.300 m2 « à la moquette rouge profond et aux boiseries centenaires », Barrière proposera 27 tables de jeux dont du Punto Bianco et du Poker.

En vertu d’une réglementation très stricte, les clubs de jeux ne peuvent proposer ni blackjacks, ni roulettes, ni machines à sous – alors que ces jeux sont très populaires et surtout extrêmement lucratifs pour les casinotiers, principalement les machines à sous qui peuvent représenter quelque 90% des recettes. Au Club Barrière, l’offre restauration sera assurée par le chef Christophe Adam, qui ouvre ainsi la troisième adresse parisienne de son restaurant Dépôt Légal. 

L’établissement sera ouvert tous les jours de 14H00 à 06H00, avec un droit d’entrée de 15 euros et un abonnement annuel de 150 euros. Le groupe Barrière, présidé par Dominique Desseigne, regroupe 33 casinos, 18 hôtels et plus de 140 restaurants et bars. Il emploie près de 7.000 salariés et son chiffre d’affaires s’est élevé à 1,2 milliard d’euros en 2018.

Sur le même thème

Consommation

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique