Précarité : près d’un Français sur cinq vit à découvert

Selon la 13e édition du baromètre du Secours populaire publié ce jeudi 12 septembre, 18% des Français sondés assurent finir tous les mois à découvert.Ispos souligne que le nombre de Français à découvert a augmenté de 4%.

18% des Français sondés terminent chaque fin de mois à découvert sur leur compte bancaire. Crédit : Pixabay.

Près d’un Français sur cinq vit à découvert. C’est ce qu’il ressort du baromètre sur la pauvreté réalisé par Ipsos pour le Secours populaire révélé ce jeudi 12 septembre. On apprend en effet que 18% des Français sondés terminent chaque fin de mois à découvert sur leur compte bancaire. Ispos souligne que ce nombre de Français à découvert a augmenté de 4%. 6% des personnes interrogées confient s’en sortir de « plus en plus difficilement » et craignent de « basculer dans la précarité ». Plus d’un tiers des Français estiment avoir des revenus qui leur permettent « juste de boucler » leur budget.

Plus d’un Français sur deux a du mal à se soigner

Le « seuil de pauvreté » subjectif fixé par les Français est de 1 193 euros par mois pour une personne seule et 2 186 euros pour un couple avec deux enfants. Un chiffre en hausse par rapport à l’année dernière. Plus de la moitié des sondés, 55%, assurent avoir du mal à payer leurs dépenses de logement, +10 points par rapport à l’année dernière. Même constat au niveau de l’accès aux soins. Selon l’étude, 55% des Français rencontrent des difficultés pour payer certains actes médicaux.

À LIRE >>> Les prestations sociales ont fait baisser la pauvreté en France

Parmi les personnes gagnant moins de 1 200 euros par mois, 78% assurent avoir du mal à partir en vacances. Un chiffre en nette progression, +11 points par rapport à 2018. La précarité énergétique progresse aussi chez les plus fragiles puisque 63% d’entre eux rencontrent de réels problèmes pour payer leurs factures d’énergie (+6 points depuis 2018). Une situation dont les plus jeunes sont de plus en plus conscients.

62% des enfants français de 8 à 14 ans craignent de devenir pauvres un jour

En effet selon le sondage Ipsos / Secours populaire, 62% des enfants français de 8 à 14 ans craignent de devenir pauvres un jour. Ils étaient 58% il y a 4 ans. Parmi les enfants interrogés, 32% n’ont pas cette appréhension, quand 6% affirment se sentir déjà en situation de précarité. Pour autant, ils restent optimistes : 90% des enfants pensent qu’on pourrait en faire beaucoup plus pour aider les personnes en difficulté financière. Aujourd’hui 54% des Français ont connu ou craignent de tomber dans la précarité, ces deux chiffres à eux seuls montrent bien comment la pauvreté dans ce pays est en train de gagner du terrain.

Sur le même thème

Argent pauvreté

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique