Indemnités : les proches aidants toucheront 40 euros par jour pendant leur congé

Les personnes prenant des congés pour s’occuper d’un proche malade ou dépendant auront bientôt droit à une indemnisation.

Huit millions de Français s’occupent chaque jour ou régulièrement d’un proche malade, handicapé ou dépendant. Crédit: iStock.

Quatre millions de Français pourraient bientôt bénéficier d’une indemnité pour s’occuper d’un proche dépendant, selon les estimations du gouvernement. En effet, comme le révèle Franceinfo, les proches aidant vont bientôt avoir le droit à environ 40 euros net par jour. 

Le congé proche aidant a été créé en 2017 

Jusqu’ici, les actifs qui prenaient des congés pour aider un enfant handicapé ou un parent âgé n’étaient pas indemnisés. Huit millions de Français s’occupent chaque jour ou régulièrement d’un proche malade, handicapé ou dépendant. Le congé proche aidant, créé en 2017, permettait d’arrêter de travailler pendant trois mois et ne pouvait pas être refusé par l’employeur. Mais il n’est pas très demandé car il s’agit d’un congé non-payé. 

A LIRE >> Un nouveau congé de paternité pour les pères de bébés prématurés ou hospitalisés

Les modalités à déterminer 

Avec cette mesure du projet de loi de financement de la Sécurité sociale, le gouvernement fournit une aide aux proches aidant. Pour l’instant, le mode de fonctionnement de cette indemnité n’est pas fixé par le ministère de la Santé et l’Assurance maladie. Ils devront déterminer les justificatifs à fournir à l’employeur ainsi qu’à la Sécurité sociale. 

Par ailleurs, le congé aidant peut être pris de manière fractionnée, c’est-à-dire en posant une partie de ses jours à un moment et le reste à un autre, dans une limite de trois mois. Il peut ensuite être renouvelé. Et le gouvernement souhaite que les indemnités touchées par la personne soient prises en compte dans sa retraite. 

Sur le même thème

santé vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique