Les espèces sonnantes et trébuchantes ne sont pas près de quitter les porte-monnaie des Français

Payer avec des pièces et des billets a encore les faveurs de nombres de Français, alors que certains prédisaient la fin de ce mode de paiement dans un futur proche. Certains acteurs économiques s’adaptent.

Le cash est encore utilisé par de nombreuses personnes en France. Crédit: Istock

Le paiement sans contact et les applications de paiement comme Lydia, n’auront pas la peau des billets de banque et autres pièces de monnaie. Du moins, pas aussi rapidement que certains l’espéraient.

Selon une étude de la Banque centrale européenne, relayée par le quotidien Le Figaro, les deux tiers des achats de faible montant réalisés dans des magasins sont payés en espèces. Le montant moyen du paiement est ainsi de 7,50 euros en France et de 12 euros dans la zone euro. Selon le PDG de l’entreprise de convoyage de fonds Brink’s France, Patrick Lagarde, depuis 2017 et la banalisation du paiement sans contact, « l’utilisation de l’argent liquide diminue de 3 % par an environ ». Les Français ont en moyenne 42 euros en cash dans leur porte-monnaie.

Qui sont ceux qui règlent avec des espèces ? Principalement des personnes âgées et les ménages fragiles. En effet, les billets et les pièces leur permettent de mieux contrôler leur budget serré. Pour les autres, l’utilisation du cash se justifie par l’anonymat qu’il procure, tout simplement.

A LIRE >>> Le retrait d’espèces chez les commerçants bientôt largement disponible

1 260 milliards d’euros en circulation

Comme le rappelle la radio RMC, même si les paiements effectués avec des billets devraient chuter de 20% dans les cinq prochaines années, la Banque centrale européenne n’a jamais autant imprimé de billets. Ainsi, 1 260 milliards d’euros sont en circulation, principalement sous la forme de billets de 50 euros, coupure la plus répandue dans la zone euro. Il y a dix ans, il n’y avait « que » 800 milliards d’euros en circulation sous la forme d’espèces.

Les billets ne sont donc pas près de disparaître : ainsi, la SNCF, pour pallier la fermeture des guichets mais pour quand même contenter la part de la population qui paie avec des espèces, installe actuellement dans certaines gares des distributeurs de billets de train qui permettent l’usage de ce mode de paiement. Une centaine de ces machines devraient être installées sur tout le territoire national. Également, pour contrer la disparition des réseaux bancaires dans les communes rurales et par conséquent des distributeurs de billets, le convoyeur de fonds Brink’s s’est lancé dans l’installation et la gestion de distributeur automatique de billets pour les petites communes. Un premier a été posé récemment dans le Finistère.

Sur le même thème

Nouveaux billets vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique