Se connecter S’abonner

Wheely, la nouvelle application de VTC qui débarque en France

Ce nouveau service tient à se distinguer de ses concurrents en proposant un service plus haut de gamme. Disponible d’abord à Paris, Wheely devrait arriver sur la Côte d’Azur l’année prochaine.
Les arnaques aux faux taxis se multiplient.
Crédit: iStock.

Uber, Bolt, Marcel, Heetch… et désormais Wheely. Depuis le début de semaine, une nouvelle entreprise proposant un service de véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC) a débarqué en France. Installé dans la capitale dans un premier temps, il devrait ensuite être déployé sur la Côte d’Azur d’ici le printemps 2020. La commande se fait via une application à installer sur son smartphone.

Lancée il y a une dizaine d’années, présent en Russie et à Londres, Wheely promet un service plus haut de gamme que ses concurrents. Tout d’abord, les véhicules ne sont que des Mercedes-Benz conduits par des chauffeurs en costume qui prennent en charge l’ouverture des portières comme les bagages, explique Le Figaro. L’entreprise précise que les chauffeurs doivent passer un test préalable pour pouvoir exercer. Il comprend une épreuve concernant les connaissances géographiques du candidat, le respect des « standards de qualité » et un entretien sur la capacité à gérer le stress.

A LIRE >>> Uber propose aux Parisiens un nouveau moyen de se déplacer

Des tarifs fixes

Quant au prix d’une course, il ne peut être inférieur à 16 euros. Dans le cas où la course dépasse les 16 euros, il faut comptez six euros pour la prise en charge, 70 centimes la minute et 70 centimes par kilomètre parcouru. Autre différence par rapport à ses concurrents, il n’y a pas de modulation selon l’heure et la demande : les tarifs ne changent pas que l’on soit le soir, le week-end ou les jours fériés. En direction des aéroports, les prix sont fixes : comptez 50 euros pour aller à Orly depuis Paris et 70 euros pour aller à Roissy ou au Bourget. Des tarifs sensiblement plus élevés que ceux pratiqués par la concurrence. Wheely promet que le temps d’attente sera autour de 10 minutes.

A LIRE >>> VTC, autopartage… : Renault présente son offre électrique qui va remplacer Autolib’ à Paris

Trois catégories vont être proposées : « S » pour rouler en Mercedes Classe S, « business » pour rouler en Classe E et « XL », qui permet de faire un trajet en van Classe V. Ces deux dernières options seront disponibles à Paris d’ici novembre.