Automobile. La prime à la conversion a été toilettée : voici ce qui a changé

La prime à la conversion permet aux particuliers et aux professionnels d’acheter un véhicule neuf ou d’occasion en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule. Les conditions d’attribution ont été resserrés.

Derrière ces durcissements se dessine la volonté de l’Etat de faire des économies.Crédit: iStock.

Alors que le Gouvernement a fait de la transition énergétique une priorité et que de plus en plus de municipalités restreignent l’accès des automobilistes roulant en vieux diesel à leurs centres-villes, la prime à la conversion a été « toilettée ».

EN DÉTAIL >>> Prime à la conversion: quelles sont les nouvelles règles pour pouvoir en profiter?

Les conditions d’attribution ont été resserrées. Depuis le 1er août, l’aide est déterminée par le revenu fiscal de référence par part du demandeur et non plus par sa qualité d’imposable ou non imposable. Ainsi, au-delà de 13 489 euros de revenus par part, un foyer ne touchera une prime que pour un véhicule électrique ou hybride rechargeable.

Du changement pour le seuil maximal d’émission de CO2

Autre changement :  le seuil maximal d’émission de CO2 qui conditionne les véhicules éligibles à la prime est passé de 122 à 116 g/km. Et inutile de chercher à acquérir un modèle luxueux à bon prix grâce à l’Etat : les Tesla et autres SUV Audi ou Mercedes sont désormais exclus du dispositif, le prix plafond d’acquisition étant fixé à 60 000 euros TTC (location de batterie incluse le cas échéant).

Derrière ce durcissement se dessine la volonté de l’Etat de faire des économies. Victime de son succès, la prime à la conversion a, en effet, représenté pour les finances publiques un budget de 465 millions au premier semestre 2019.

Une prime pour les travaux de rénovation
Le Gouvernement a acté la transformation du crédit d’impôt pour la transition énergétique (Cite) en prime réservée aux foyers modestes et à ceux aux revenus intermédiaires. Elle sera versée au moment des travaux (et non une fois qu’ils sont terminés, comme pour le Cite). Les modalités sont en cours de discussion avec les professionnels. Son montant serait compris entre 200 et 11 000 euros en fonction des ressources des ménages et de l’efficacité énergétique des travaux entrepris.

Sur le même thème

Aides à la rénovation Voiture électrique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique