Se connecter S’abonner

Les cigarettes électroniques placées sous surveillance en France

Santé Publique France élabore un outil d‘alerte visant à faire remonter les cas suspects d’intoxication à l’e-cigarette.

Crédit: iStock.

Après avoir été bannie du marché indien, interdite quand elle est aromatisée à New York, la cigarette électronique a été placée sous surveillance en France. Selon des informations du Parisien, les autorités sanitaires ont en effet décidé de « surveiller la situation attentivement ». Santé Publique France serait en train d’élaborer un outil d’alerte visant à faire remonter les cas suspects d’intoxication à l’e-cigarette. Un projet mené avec des pneumologues et des anesthésistes-réanimateurs.

Pour le moment cependant, pas question d’interdiction de vapotage dans l’Hexagone. Il faut dire que la cigarette électronique y est beaucoup plus strictement contrôlée. En effet, la teneur en nicotine des produits de vapotage est limitée à 20mg/ml en France alors qu’elle est de 50mg/ml au pays de l’oncle Sam. Cette dose représente l’équivalent de trois paquets de cigarette par jour.

Des contrôles renforcés

Par ailleurs, la France contrôle également plus strictement les liquides de vapotage que les États-Unis. Les fabricants et les importateurs sont tenus de déclarer leurs produits auprès de l’Agence de sécurité sanitaire (Anses), six mois avant commercialisation, explique Franceinfo. Les fabricants doivent transmettre la composition, les émissions et les données toxicologiques de leurs ingrédients.

A LIRE >>> Votre paquet de cigarettes est-il bien légal ?

Malgré ces précautions, l’inquiétude ne cesse d’augmenter autour de la cigarette électronique et des produits qui la composent. Selon RTL, la députée européenne Michèle Rivasi (Europe Ecologie-Les Verts) a appelé à appliquer le principe de précaution sur le vapotage. Elle souhaite également une révision de la directive-tabac de l’Union européenne.

Il faut dire que le public visé par ce produit est particulièrement sensible. Après une arrivée discrète en France, l’e-cigarette a conquis les adolescents, rappelle Le Parisien, en utilisant des recettes bien connues : couleurs pops et goûts originaux comme « Crème brûlée dessert curieux » ou « Malabar ».