Les distributeurs de billets en voie de disparition en Île-de-France

Plusieurs communes de la région ont alerté le gouvernement sur la désertification bancaire qui ne cesse de s’étendre.

3.000 distributeurs de billets ont fermé en France en trois ans. Crédit : ©Istock

C’est un phénomène qui inquiète les communes : la disparition des distributeurs automatiques de billets (DAB). Une tendance qui touche tout l’Hexagone. Face à cette situation, plusieurs maires d’Île-de-France ont décidé d’alerter les autorités. « La situation s’aggrave », explique au Parisien Serge Maître, porte-parole de l’Association française des usagers de banques (Afub). Selon lui, le phénomène « ne touche plus seulement la ruralité, mais aussi les zones urbaines », mettant la vitalité économique des villes en jeu.

Ainsi, Champigny (Val-de-Marne), commune de 78.000 habitants, a perdu quatre banques depuis 2016 et autant de DAB. Dans un courrier au ministre de l’Économie, le maire de la commune, Christian Fautré, s’est ainsi inquiété de « la désertification bancaire qui ne cesse de s’étendre » et de « voir s’instaurer de nouvelles fractures au sein de la société ».

La Seine-et-Marne en manque de DAB

En tout, en France, plus de 3.000 distributeurs ont fermé en trois ans, selon le rapport de la Banque de France publié en juin 2019. Parmi les départements d’Île-de-France les plus touchés par le phénomène, la Seine-et-Marne qui compte 0,08 DAB au km² bien loin des 10,77 affichés par la ville de Paris ou même des 3,19 du département des Hauts-de-Seine, deuxième territoire le mieux loti de la région.

A LIRE >>> Les espèces sonnantes et trébuchantes ne sont pas près de quitter les porte-monnaie des Français

En Seine-Saint-Denis, seul 1,69 distributeur de billets est présent au kilomètre carré, avec de fortes disparités. À Clichy-sous-Bois, il ne reste plus que deux DAB après la fermeture de la BNP en 2017. Selon les habitants « dès le 5 du mois il y a la queue au DAB de La Poste pour tirer de l’argent ». Si le distributeur est en panne, les clients se rendent dans la ville voisine.

Des distributeurs sans banque

Une situation qui n’est pas seulement problématique pour les riverains, mais également pour les commerçants, qui voient s’échapper une partie de leurs clients, plus enclins à faire leurs courses où ils trouvent de l’argent liquide, explique Le Parisien.

A LIRE >>> Le nombre de distributeurs de billets est insuffisant en France, mais supérieur à la moyenne européenne

Pour tenter de faire face à cette situation, la Brink’s a lancé un nouveau service. La société de transports de fonds a en effet ouvert le premier distributeur automatique indépendant en France, rappelle RTL. L’automate n’est lié à aucune banque et la Brink’s reçoit un loyer pour la gestion du distributeur. Il a été mis en place à Locmaria-Plouzané (Finistère), commune de 5.000 habitants, dont le DAB le plus proche était à six kilomètres.

Sur le même thème

Argent banque Paris

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique