Le voyagiste Thomas Cook en faillite: quelles solutions pour ceux qui ont déjà réservé et les 600 000 voyageurs en vacances ?

Thomas Cook a annoncé lundi matin sa faillite et la cessation immédiate de ses activités. Des centaines de milliers de clients sont actuellement en vacances avec le voyagiste, dont environ 10 000 Français.

Thomas Cook compte 22 000 employés dans le monde. Crédit: Sang TAN/AP/SIPA

Clap de fin pour le plus vieux voyagiste du monde ? Ce lundi 23 septembre, l’entreprise Thomas Cook s’est déclarée en faillite, alors qu’elle espérait conclure des négociations avec des investisseurs pour trouver 200 millions de livres sterling. « Malgré des efforts considérables, les discussions (…) n’ont pas débouché sur un accord. Le conseil d’administration a donc conclu qu’il n’avait d’autre choix que de prendre les mesures pour entrer en liquidation judiciaire avec effet immédiat », a expliqué l’entreprise dans un communiqué.

Numéro d’assistance

Par conséquent, l’activité du voyagiste doit cesser sur le champ, alors que 600 000 touristes, dont un peu moins de 10 000 Français, sont actuellement partis en vacances avec cette agence, qui possède une compagnie aérienne, des hôtels et des complexes touristiques dans le monde entier.

A LIRE >>> XL Airways en difficulté, certains vols pourraient être annulés dès lundi

Thomas Cook France a publié des informations sur son site Internet, en précisant que la faillite de la branche britannique n’entraînait pas pour l’instant l’insolvabilité immédiate de Thomas Cook France.

Pour les personnes qui ont réservé avec Jet tours et qui devaient partir dans les prochains jours, le voyagiste recommande toutefois de rester chez soi. « Sachez que nous regrettons d’avoir à préconiser cela, mais il nous parait plus raisonnable de procéder ainsi, afin de vous éviter davantage de difficultés. Concernant les remboursements, nous ne pouvons prendre aucun engagement à ce jour tant que Thomas Cook France n’est pas placé en cessation de paiements », peut-on lire.

Normalement, ceux qui ont réservé (ce serait le cas de 90 000 Français) avec le voyagiste ont l’assurance d’avoir un remboursement. En effet, comme l’indique le journal Les Echos, chaque client paye sur son voyage une petite somme qui se verse dans un fonds de garantie, institué par la directive européenne des voyages tout compris pour faire face à ce genre de situation. « Le client est très protégé », souligne Jean-Pierre Mas, le président des syndicats des agences de voyages, interrogé par RTL. Dans le cas français, il faut attendre que la filiale tricolore du voyagiste britannique se déclare en cessation de paiements pour enclencher la procédure.

Un numéro de téléphone a aussi été mis en place par Thomas Cook France pour les personnes qui ont déjà entamé leur séjour et qui rencontreraient des difficultés. Il faut composer le 01 41 05 40 81.

Rapatriement géant

Les 600 000 touristes doivent s’attendre à un rapatriement, qui sera « opéré dans chaque pays de façon différente et de façon autonome, mais cela va être très compliqué à mettre en œuvre », explique Jean-Pierre Mas. Le Royaume-Uni a le plus gros contingent à rapatrier, 150 000 personnes, ce qui devrait coûter au pays près de 600 millions de livres sterling, soit 678 millions d’euros.

A LIRE >>> Vacances : les étrangers voyagent moins dans l’Hexagone, les Français dépensent plus

Cette opération « va se faire avec la collaboration et la participation de l’ensemble des acteurs de voyage. Les tours opérateurs, les agences de voyages, les compagnies aériennes et certainement le gouvernement français vont intervenir pour faciliter ce rapatriement ». Les frais avancés par les clients seront remboursés à leur retour, assure le président des syndicats.


Sur le même thème

Tourisme vie pratique Vos droits Voyages

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique