Rénovation énergétique: le gouvernement va lancer un plan pour lutter contre les arnaques et le démarchage abusif

Alors que les pratiques de certains professionnels de la rénovation énergétique sont jugées douteuses, le gouvernement annonce qu’il tentera d’y mettre fin et qu’il essayera de redonner un peu de clarté à l’ensemble.

L'Etat espère avoir rénové 35 millions de logement d'ici 2050. Crédit: Istock

Isolation à un euro, absence de devis, fausses promesses… Dans le monde de la rénovation énergétique des logements, les arnaques et autres démarchages abusifs sont monnaie courante. Le ministère de la Transition écologique et solidaire a décidé de prendre le taureau par les cornes. Alors qu’elle était l’invitée du « Grand Rendez-vous » sur Europe 1, la secrétaire d’Etat Emmanuelle Wargon a annoncé que le gouvernement mettrait en place « un plan de lutte contre les arnaques et contre les fraudes ».

A LIRE >>> Rénovation énergétique : attention aux professionnels peu scrupuleux

« On a des systèmes qui permettent de faire des travaux, mais il y a plein d’abus, de démarchage abusif. Et comme il y a des arnaques, les gens n’ont plus confiance et les vraies aides sont cachées par ces abus », constate Emmanuel Wargon en soulignant l’éclatement du système de financement, réparti entre l’Etat et les différentes collectivités territoriales.

Contrôles accrus

Ce plan sera lancé en concertation avec le ministre du Logement Julien Denormandie et la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances Agnès Pannier-Runacher. « On va aller chercher ces plateformes qui passent ces coups de fils (abusifs, ndlr), on va aller chercher ces artisans qui travaillent mal, on va faire plus de contrôles sur les artisans et on va aussi aider les Français à savoir comment se repérer dans tout ça », précise la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire.

A LIRE >>> Isolations à 1 euro: la Direction des fraudes reçoit de nombreuses plaintes pour escroquerie

L’Etat espère avoir rénové 35 millions de logements d’ici 2050, ce qui signifierait 750 000 mises en chantier par an. Actuellement, ce chiffre tourne plus autour de 350 000. Plus exactement, 150 000 ménages vont bénéficier d’une aide pour le changement d’une chaudière et 200 000 pour des travaux d’isolation. « On pourrait en faire plus, pense Emmanuelle Wargon, dans de meilleures conditions si les systèmes étaient plus simples, si les gens savaient à qui s’adresser et s’ils arrêtaient d’être harcelés au téléphone par des escrocs ».

Sur le même thème

Aides à la rénovation Logement vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique