Les faux sites de banques en ligne fleurissent sur Internet, préviennent les services de la Banque de France

La liste noire des sites frauduleux a été mise à jour. Les autorités recommandent d’être vigilants sur ces sites qui font tout pour rendre leur offre attrayante.

L'ACPR met en garde contre ces faux sites de banque. Crédit: Istock

Attention, arnaque : dans un communiqué publié lundi 23 septembre, l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), un service de la Banque de France, veut alerter le public sur la recrudescence des faux sites internet de banques, « créés à partir de reproductions de tout ou partie du contenu de sites de banques existantes ».

Ces sites sont dupliqués à l’infinie. Seules quelques variations permettent de comprendre que l’on a changé de site : l’URL a varié, certaines coloris ou photos ont changé… A l’instar des sites de « Social banque finance » et « Royal Total Bank », deux sites complètement identiques, il y a juste le logo et l’URL qui changent. Ou encore le site « Fortaxbank », qui reprend la mise en page des deux précédents sites cités mais en changeant l’URL et la couleur dominante de la page, qui est rouge au lieu d’être verte.

A LIRE >>> Placement : attention à la recrudescence des faux sites pour investir dans les vaches laitières

Sites frauduleux

Ainsi, une soixantaine de sites ont été ajoutés sur la liste noire de l’ACPR. Car ces sites sont frauduleux et trompeurs. Ils proposent tous les services d’une banque en ligne, à savoir l’ouverture d’un compte, la mise à disposition d’une carte bancaire, ainsi que des services de crédits, d’investissement en bourse ou encore d’épargne, alors qu’ils n’y sont pas autorisés. « Ces sites font assez souvent état de partenariats avec des banques agréées ou d’autres informations trompeuses destinées à rendre leur offre attrayante : ne soyez pas victimes de ces arnaques, restez vigilants ! », indique l’ACPR.

A LIRE >>> Plates-formes de financement participatif : comment déjouer les arnaques ?

Pour éviter de tomber dans le panneau, l’Autorité conseille de consulter sa liste noire avant toute action (disponible en cliquant ici). Il est aussi possible de vérifier si cet interlocuteur qui vous propose des crédits ou des solutions d’épargne est bien autorisé à le faire en France, en consultant le registre des agents financiers agréés (Regafi) et/ou le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finances (Orias.fr). Si vous avez été victime d’une offre frauduleuse, il faut porter plainte. La plateforme « Info escroqueries » peut vous renseigner et vous conseiller sur la marche à suivre.

Sur le même thème

arnaques Banques en ligne Consommation

Réactions et commentaires

Sur la même thématique