Retraites, minimum vieillesse, AAH: ces allocations qui seront revalorisées en 2020

Le projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour l’année 2020 a été rendu public récemment. Il prévoit notamment l’augmentation de plusieurs allocations et aides sociales. Tour d’horizon.

Certaines prestations sociales seront revues en 2020. Crédit: Istock

« Soutenir les plus modestes » : dans le projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2020, un volet concerne la revalorisation des pensions et autres prestations sociales que versent les différents organismes de la Sécurité sociale (CAF, MSA, Assurance vieillesse, etc …).

Adultes handicapés et minimum vieillesse

Ainsi, l’allocation adulte handicapé (AAH) et l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa, le minimum vieillesse) seront revalorisées le 1er janvier 2020, après une première augmentation le 1er novembre 2019. Le montant de ces deux allocations passera ainsi de, respectivement 860 euros et 868,20 euros pour une personne seule, à 900 euros, « soit 100 euros de plus par mois qu’en 2017 », insiste le gouvernement.

A LIRE >>> Sécurité sociale: ce qui va changer en 2020 pour les particuliers (et parfois en bien)

Allocation supplémentaire d’invalidité

Versée aux pensionnés d’invalidité qui ont de faibles ressources, l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) connaîtra une augmentation le 1er avril 2020, dont le montant variera entre 27 et 45 euros par mois selon les situations. Le but est que tous les allocataires disposent de 750 euros de revenus totaux par mois.

Les pensions d’invalidité des chefs d’exploitation agricole seront également augmentées au 1er janvier 2020 pour atteindre au moins 39 euros par mois dans le cas d’une invalidité partielle et 565 euros mensuels dans le cas d’une invalidité totale, soit respectivement une augmentation de 29 euros et 200 euros.

A LIRE >>> Pôle emploi : seuls deux inscrits sur cinq touchent des allocations chômage

Pensions de retraite

Les retraités qui touchent une retraite brute globale inférieure ou égale à 2 000 euros par mois verront leur pension revalorisée à hauteur de l’inflation, en janvier 2020. Douze millions de personnes sont concernées. Les bénéficiaires de petites pensions d’invalidité et des mécanismes de soutien aux petites retraites connaîtront la même augmentation.

Pour ceux qui touchent plus de 2 000 euros par mois, la revalorisation sera de 0,3%. A noter qu’une « régularisation interviendra en mai avec effet rétroactif au 1er janvier pour ceux dont le montant de pension brute n’aurait pas pu avoir été évalué avec certitude au-dessous de ce seuil et n’aurait donc pas bénéficié de la revalorisation sur l’inflation ».

A LIRE >>> Proches aidants: création d’un congé indemnisé pour les salariés « épuisés »

Autres prestations

« Les autres prestations sociales (comme le RSA, par exemple, ndlr) bénéficieront toutes d’une revalorisation de 0,3 % comme en 2019 », indique le ministère des Solidarités et de la Santé.

A noter également que l’allocation personnalisée au logement (APL) sera revue au début de l’année 2020 : le mode de calcul va être modifié. Les revenus actuels du bénéficiaire seront pris en compte et non plus les revenus d’il y a deux ans.

Sur le même thème

aides et allocations vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique