Se connecter S’abonner

Les nouveaux super-radars vont se déployer en 2020

Plus de 1 000 nouveaux radars tourelles devraient être installés d'ici la fin de l'année prochaine. 

Appelé « radar tourelle » ou « Mesta fusion 2 », le radar nouvelle génération est plus difficile à dégrader, peut repérer des infractions jusqu’à 200 mètres avant lui, et vérifier si les passagers ont mis leur ceinture de sécurité ou si le chauffeur téléphone en conduisant. Ces super-radars sont mis en place en France depuis 2018, avec une accélération ces derniers mois, pour remplacer les radars vandalisés pendant le mouvement des « gilets jaunes ». Selon le site radars-auto.com, les routes françaises compteront 1 200 radars tourelles d’ici la fin de l’année 2020.

Un déploiement accéléré

Capital évoque un chiffre de 133 machines à la mi-septembre. Ce sera donc plus de 1 000 de plus l’année prochaine. Le déploiement des super-radars s’accélère. Radars-auto.com cite ainsi le projet de loi de finances, plus précisément une rubrique sur le budget des radars automatiques. Le radar tourelle dispose d’une cabine fixe et d’un matériel de contrôle déplaçable. Ils auraient « vocation à remplacer en priorité 75 % des radars fixes », selon le site.

A LIRE >> Automobile : les frais de dépannage sur les autoroutes ne cessent d’augmenter depuis dix ans

Contrôle de la vitesse et des feux rouges

Quant aux infractions concernées, elles n’englobent pas encore la totalité des possibilités de ces radars nouvelle génération. En effet, le projet de loi de finances évoque des contrôles pour « le franchissement feux rouges, la vitesse ou le franchissement des passages à niveau ». Pour la ceinture de sécurité, le téléphone au volant ou les dépassements abusifs, les super-radars ne seront pas encore utilisés l’année prochaine.