Energie: le médiateur s’inquiète de la hausse des interventions pour impayés

Le médiateur de l’énergie a fait part de son inquiétude mardi, alors que ses services sont de plus en plus sollicités par des consommateurs privés d’électricité ou de gaz à la suite d’un impayé.

« Le médiateur observe une hausse des sollicitations de consommateurs en situation d’impayés et craint qu’en 2019, le nombre d’interventions pour impayés, coupures ou réductions de puissance, dépasse les 572.440 réalisées en 2018 », indiquent ses services dans un communiqué.

A LIRE >>> Chèque énergie: près de 900 000 bénéficiaires ne l’ont pas utilisé

Les données provisoires pour le 1er semestre 2019, transmises par les fournisseurs, font en effet état d’une hausse de 18% en électricité et de 10% en gaz naturel par rapport au 1er semestre 2018.

Le fournisseur d’électricité ou de gaz peut procéder à la coupure ou réduction d’énergie en cas d’impayé, au terme d’une procédure (envoi de deux courriers et possibilité de saisir le fonds de solidarité pour le logement). Le coupure est toutefois interdite pendant la période hivernale du 1er novembre au 31 mars.

Un meilleur accompagnement nécessaire selon le médiateur de l’énergie

« L’augmentation des interventions pour impayés depuis le début de l’année m’inquiète. J’appelle les fournisseurs à un meilleur accompagnement de leurs clients en difficultés, en les informant sur les aides disponibles et leurs recours », a indiqué Jean Gaubert, le médiateur national de l’énergie, cité dans le communiqué.

En cas de difficulté, ses services conseillent de contacter d’abord le fournisseur pour essayer d’obtenir un échéancier de paiement, puis de prendre rendez-vous avec les services sociaux et de contacter d’autres acteurs (CAF, associations caritatives…).

A LIRE >>> Quand les fournisseurs d’énergie promettent une électricité « verte » qui ne l’est pas

Selon le Médiateur, les personnes privées d’énergie possèdent plusieurs points communs: « factures de régularisation élevées, logements énergivores, accidents de la vie, recours mal connus ».

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

SCPI en démembrement : valoriser ses placements sans la fiscalité ?

La pandémie en cours n’a pas freiné les ardeurs des Français vis-à-vis de la pierre-papier. En témoignent notamment les chiffres…

03/07/2020 18:48

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

03/07/2020 18:35

Le CAC 40 clôt en léger repli une semaine positive

La Bourse de Paris a repris son souffle après son bond de la veille. Le CAC 40 a cédé 0,84%…

03/07/2020 18:30

Solocal (ex-Pages Jaunes) recapitalisé massivement par ses principaux créanciers

L’éditeur des Pages jaunes a trouvé un accord de refinancement avec ses principaux créanciers qui s’appuie sur une augmentation de…

03/07/2020 16:21

SCPI : que doit-on attendre d’un gérant ?

Sur quels critères juge-t-on un gérant ? Comment choisir une SCPI ? Détails

03/07/2020 15:51

Plus de 750 millions d’euros ont été désinvestis du charbon par les assureurs en 2019

La place financière de Paris dresse un premier bilan de la finance verte et durable, un an après avoir pris…

03/07/2020 15:44