Rénovation énergétique: bientôt un nouveau crédit d’impôt pour les travaux complets?

Pour l’instant, les aides à la transition énergétique concernent des travaux ciblés, mais des députés veulent créer une nouvelle prime pour les rénovations complètes.

Plusieurs élus LREM ont déposé un amendement au projet de loi de finances 2020 pour créer une nouvelle prime pour les travaux de grande ampleur. Crédit: iStock.

Changement de chaudière, installation d’une pompe à chaleur, isolation des combles, remplacement des fenêtres, l’État offre plusieurs « coups de pouce » pour la rénovation énergétique du logement. Ces crédits d’impôts et autres primes concernent uniquement des petits travaux ciblés. Or, ces gestes n’auraient pas un grand impact sur la consommation d’énergie. Pour inciter à une rénovation énergétique globale du logement, des députés veulent créer un nouveau crédit d’impôt.

Un amendement pour les travaux de grande ampleur

Plusieurs élus LREM ont déposé un amendement au projet de loi de finances 2020 pour créer une nouvelle prime pour les travaux de grande ampleur, détaille Capital. « Si la rénovation action par action (…) peut dans bien des cas être utile aux ménages (…), elle n’est pas pour autant la plus efficace en terme énergétique », indiquent les députés.

L’idée est d’inciter financièrement les ménages à lancer des rénovations « complètes et performantes », celles qui permettent d’obtenir la certification Bâtiment basse consommation (BBC). Pour avoir droit à ce crédit d’impôt, il faudrait que tous les travaux soient réalisés sur 12 mois pour les maisons individuelles et 36 mois en copropriété.

En effet, selon l’association négaWatt, les petits travaux de remplacement et d’isolation permettent moins de 35% d’économie de chauffage par exemple. En revanche, une rénovation globale ferait économiser 75% des besoins de chauffage, avec une baisse significative de la facture énergétique dès la première année.

A LIRE >> Rénovation énergétique: les arnaques augmentent de 20% cette année

Des aides pour tous les ménages

Pour chaque mètre carré de surface habitable, les ménages modestes et très modestes (moins de 27 729 € de revenus en couple) recevraient ainsi une aide de 340 euros. Ce crédit d’impôt concernerait également le reste des ménages, contrairement à l’actuelle prime. Les contribuables intermédiaires et aisés toucheraient au maximum 150 € par mètre carré.

Le coût de la rénovation globale d’une maison individuelle revient à 428 € par mètre carré, et pour un logement collectif, en moyenne à 264 €. Si l’amendement est voté par les parlementaires, le dispositif pourrait être lancé en phase de test à partir du 1er janvier 2020 pour un an.

Sur le même thème

Aides à la rénovation aides et allocations Rénovation bien immobilier

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique