Sécurité routière: les radars peuvent maintenant flasher les véhicules sans assurance

Le gouvernement a annoncé le lancement du fichier des véhicules assurés permettant aux radars de détecter les conducteurs qui roulent sans assurance.

A chaque fois qu'un conducteur se fait flasher pour une infraction, le radar vérifiera systématiquement l'assurance du véhicule. Crédit: iStock.

Chaque année en France, de plus en plus de conducteurs prennent le risque de rouler à bord d’un véhicule sans assurance. Cela comporte bien sûr des risques financiers et judiciaires importants, notamment en cas d’accident grave. 700 000 personnes rouleraient actuellement sans assurance, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Pour réduire ce nombre, les radars vont désormais pouvoir détecter les véhicules non assurés.

Lancement du fichier des véhicules assurés

Les forces de l’ordre ont désormais accès à une base de données des assurances automobiles qui leur permet de vérifier si une voiture est en règle ou pas. Il s’agit du fichier des véhicules assurés (FVA), créé par une loi de 2016. Ce répertoire est opérationnel et mis à disposition de la Sécurité routière , a-t-elle annoncé dans un communiqué, mardi 15 octobre.

A chaque fois qu’un conducteur se fait flasher pour une infraction, le radar vérifiera systématiquement l’assurance du véhicule. « Si un véhicule est flashé pour une infraction d’excès de vitesse ou de franchissement de feu, et qu’un avis de contravention est envoyé à son propriétaire après les vérifications d’usage, le FVA sera systématiquement consulté », précise le communiqué de la Sécurité routière.

A LIRE >> Automobile : les frais de dépannage sur les autoroutes ne cessent d’augmenter depuis dix ans

Une amende de 500 €

Pour l’instant, le dispositif sera utilisé dans un but préventif. Les conducteurs non assurés recevront un courrier du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) l’invitant à se régulariser. Après cette phase de prévention, les personnes concernées recevront en plus de la contravention, une amende délictuelle de 500 € (minorée à 400 € avec paiement dans les 15 jours, majorée à 1 000 € après 45 jours). Le communiqué ne précise pas de date précise, mais indique seulement « lorsqu’il sera jugé opportun ».

La Sécurité routière rappelle que l’année dernière 175 personnes sont décédées dans un accident de la route impliquant une voiture sans assurance, ce qui représente 5% de la mortalité routière. Dans ces cas, le conducteur s’expose au paiement de sommes importantes, parfois pendant toute sa vie, pour indemniser la ou les victimes, sans compter les conséquences judiciaires.

Sur le même thème

assurance automobile Sécurité routière vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique