Sécurité routière: les radars peuvent maintenant flasher les véhicules sans assurance

Chaque année en France, de plus en plus de conducteurs prennent le risque de rouler à bord d’un véhicule sans assurance. Cela comporte bien sûr des risques financiers et judiciaires importants, notamment en cas d’accident grave. 700 000 personnes rouleraient actuellement sans assurance, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Pour réduire ce nombre, les radars vont désormais pouvoir détecter les véhicules non assurés.

Lancement du fichier des véhicules assurés

Les forces de l’ordre ont désormais accès à une base de données des assurances automobiles qui leur permet de vérifier si une voiture est en règle ou pas. Il s’agit du fichier des véhicules assurés (FVA), créé par une loi de 2016. Ce répertoire est opérationnel et mis à disposition de la Sécurité routière , a-t-elle annoncé dans un communiqué, mardi 15 octobre.

A chaque fois qu’un conducteur se fait flasher pour une infraction, le radar vérifiera systématiquement l’assurance du véhicule. « Si un véhicule est flashé pour une infraction d’excès de vitesse ou de franchissement de feu, et qu’un avis de contravention est envoyé à son propriétaire après les vérifications d’usage, le FVA sera systématiquement consulté », précise le communiqué de la Sécurité routière.

A LIRE >> Automobile : les frais de dépannage sur les autoroutes ne cessent d’augmenter depuis dix ans

Une amende de 500 €

Pour l’instant, le dispositif sera utilisé dans un but préventif. Les conducteurs non assurés recevront un courrier du Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) l’invitant à se régulariser. Après cette phase de prévention, les personnes concernées recevront en plus de la contravention, une amende délictuelle de 500 € (minorée à 400 € avec paiement dans les 15 jours, majorée à 1 000 € après 45 jours). Le communiqué ne précise pas de date précise, mais indique seulement « lorsqu’il sera jugé opportun ».

La Sécurité routière rappelle que l’année dernière 175 personnes sont décédées dans un accident de la route impliquant une voiture sans assurance, ce qui représente 5% de la mortalité routière. Dans ces cas, le conducteur s’expose au paiement de sommes importantes, parfois pendant toute sa vie, pour indemniser la ou les victimes, sans compter les conséquences judiciaires.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Intéressement des salariés: pour le gouvernement, « le compte n’y est pas encore »

Pour encourager les entreprises à mettre en place un dispositif d’intéressement, le gouvernement a annoncé l'année dernière des mesures de…

28/01/2020 17:00

Grève: la RATP ne remboursera pas le pass Navigo de janvier

Catherine Guillouard, la PDG de la RATP, estime être déjà allée au-delà de ses obligations contractuelles en remboursement intégralement le…

28/01/2020 15:49

Famille: 7 jeunes adultes sur 10 sont aidés financièrement par leurs parents

Malgré un petit boulot d'étudiant ou un emploi et des aides, les 18-24 ont besoin du soutien financier, mais pas…

28/01/2020 14:28

La Bourse de Paris reprend son souffle à mi-séance après les pertes de la veille

L’indice phare de la Bourse de Paris retrouve des couleurs après un lundi marqué par les craintes autour du coronavirus.…

28/01/2020 14:21

Le Portugal ne sera bientôt plus un paradis fiscal pour les retraités européens

L’exonération d’impôt dont bénéficient les retraités européens s’installant au Portugal pourrait vivre ses derniers instants. Leurs revenus seraient alors taxés…

28/01/2020 13:47

Budget: une application vous aide à boucler les fins de mois difficiles

L'application Sherwood vous avance de l'argent pour vous éviter d'être à découvert. Elle récupère automatiquement son dû sitôt votre paie…

28/01/2020 12:46