Que vaut Homebrella, la première assurance habitation sans engagement spéciale locataires ?

Nouveau venu dans le domaine de l’assurance habitation, Homebrella veut séduire les étudiants et les jeunes actifs avec son contrat sans engagement.

Homebrella a pour lui sa souplesse et sa simplicité qui correspondent à la cible visée : les 18 - 34 ans étudiants ou jeunes actifs. Crédit: iStock.

La famille des néo-assurances s’agrandit avec l’arrivée de Homebrella, une nouvelle marque 100% digitale qui se positionne sur un créneau mal exploité par les assureurs traditionnels : celui de l’assurance habitation des locataires. Avec une idée élémentaire : « simplifier le parcours d’assurance des étudiants, jeunes actifs, expatriés et locataires temporaires et au-delà, leur proposer des services complémentaires », explique Henry Leitzinger, le jeune dirigeant de l’entreprise.

A LIRE >>> Pourquoi les tarifs des assurances auto et habitation sont anticiper à la hausse en 2020 ?

Filiale du groupe d’assurance britannique Admiral connue en France pour son comparateur Lelynx et l’assureur auto L’Olivier, Homebrella entend bouleverser le modèle très rigide de la multirisque habitation. D’abord en proposant un contrat sans engagement et donc résiliable à tout moment. « Aucun préavis n’est à respecter et inutile d’envoyer une lettre recommandée, la résiliation pouvant être effectuée par mail, sur les réseaux sociaux ou par notre chat », précise Henry Leitzinger.

L’assureur a aussi réduit au minimum le nombre de formule proposées à la souscription. Il y en a deux : une formule éco et une plus complète (Easyloc) intégrant des garanties en cas de vol, de vandalisme et de bris de glace. La compréhension des garanties incluses, elle, est facilitée par un récapitulatif sous forme de pictos. Quant à l’exposé des conditions générales de l’assurance « elles ont été drastiquement réduites en taille rendues intelligibles pour les gens qui n’ont pas envie de déchiffrer le jargon des assureurs », relève Henry Leitzinger.

Colocation facilitée, travaux et ménage à domicile offerts

En plus d’assurer les locataires « classiques », Homebrella propose aussi des solutions pour couvrir les colocataires. Tous les occupants d’une colocation peuvent par exemple être assurés à travers une seule et même souscription. A l’inverse, un colocataire pourra aussi décider de couvrir sa seule chambre.  

Autres petits plus qui s’applique à tous les contrats : l’entreprise offre 60 euros de main d’œuvre pour réaliser de petits travaux (peinture, accrochages…) dans le mois suivant la souscription à l’assurance et l’emménagement ainsi que 2 heures de ménage offertes tous les ans.

Côté tarifs, Homebrella nous affirme que contrairement aux grands assureurs, les primes ne seront pas revalorisées à la hausse chaque année. Ceci grâce à sa spécificité : l’entreprise n’assurant que des locataires, elle n’a pas à couvrir l’indemnisation des propriétaires qui coûtent de plus en plus cher aux compagnies, notamment en raison de l’accroissement du nombre de catastrophes naturelles. On ne pourra juger cette affirmation que sur pièces.

A LIRE >>> Assurance multirisques habitation : baisse des primes plus importante dans certaines régions

Homebrella parmi les assurances les moins onéreuses

Quant à son positionnement tarifaire, Homebrella ne promet pas d’être l’assurance la moins chère. Quoiqu’elle se classe dans les moins onéreuses. Un rapide comparatif pour un appartement de 45 m² à Bordeaux occupé par un célibataire fait ressortir le meilleur tarif à 113 euros/an chez Amaguiz (Groupama), Homebrella arrivant derrière avec 114 euros/an suivie de sa concurrente digitale Luko (117 euros/an).

Mais à tarif peu ou prou égal, les garanties ne sont pas les mêmes. En effet, pour notre célibataire Bordelais, Amaguiz indemnisera les biens touchés par un sinistre pour leur valeur à neuf alors que Homebrella se contentera de leur valeur d’usage, c’est-à-dire déprécié par les années d’utilisation. Autre différence, le contrat du premier assureur couvre les biens à hauteur de 15.000 euros, contre 7.500 euros pour Homebrella (6.000 euros chez Luko). En revanche, les deux premiers appliquent une franchise de 150 euros (225 euros chez Luko).

Homebrella a donc pour lui sa souplesse – avec une résiliation possible à tout moment et sans frais – et sa simplicité qui correspondent à la cible visée : les 18 – 34 ans étudiants ou jeunes actifs. L’assurance s’adresse aussi aux jeunes expatriés puisque la souscription peut être réalisée entièrement en anglais.

Sur le même thème

Assurance habitation Locataires: vos droits et vos devoirs Location résidence principale et secondaire

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique