Transports : les TER coûtent beaucoup trop cher selon la Cour des comptes

Avec un coût de 8,5 milliards d’euros en 2017, les trains représentent le deuxième mode de transport le plus cher de France derrière les taxis.

Les transports express régionaux sont de véritables gouffres financiers en France. Crédit : ©Istock.

Les transports express régionaux sont de véritables gouffres financiers en France. C’est ce qui ressort du dernier rapport publié, ce mercredi 23 octobre, par la Cour des comptes. Avec un budget de 8,5 milliards d’euros en 2017, ce mode de transport représente un coût moyen par voyageur de 61 centimes d’euros. Seuls les taxis sont plus chers, selon le rapport.

Chaque jour, ce sont en moyenne 900 000 voyageurs (hors Transilien) qui prennent place à bord de 7 000 trains et 1 300 cars. Un chiffre en baisse depuis quelques années. En cause : des infrastructures en mauvais état entraînant retards et annulations de train.

3h28 de conduite

Des trajets qui coûtent cher aux régions et aux Français : 88% des coûts des TER sont couverts par ces collectivités locales, et donc par les contribuables, alors que 285 gares accueillent moins de trois voyageurs par jour.

A LIRE >>> SNCF: les subventions de l’État et des régions représentent 224 euros annuels par Français

Les sages de la rue Cambon pointent du doigt la gestion calamiteuse du réseau et du personnel des TER. « En 2017, le temps de travail moyen journalier est de 6h21 pour les conducteurs de TER, pour seulement 3h28 de conduite commerciale », détaille la Cour des comptes. Elle estime ainsi qu’il faut revoir « l’organisation du temps de travail pénalisant pour la productivité de l’activité TER ». 

Quid du maintien des petites lignes ?

Pour tenter de baisser les frais de fonctionnement, la Cour des comptes recommande de « limiter les coûts d’exploitation, notamment en ajustant le niveau de présence d’agents en gare et à bord des trains au strict nécessaire ». Elle demande également que les régions aient les coudées franches pour décider du maintien ou non d’une ligne peu fréquentée. 

A LIRE >>> Un rapport alerte sur les problèmes de maintenance à la SNCF

Autre préconisation, une augmentation des prix des billets pour les clients. Pour la Cour des comptes, ils devraient payer « en fonction des coûts du TER et de la qualité du service rendu ». Selon les sages de la rue Cambon, les abonnés au service bénéficient ainsi « chacun, en moyenne, d’environ 12 000 euros de subvention publique par an ».

Sur le même thème

SNCF train

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique