Sécurité routière: quand l’intelligence artificielle peut vous éviter une amende injustifiée

Chaque année, ils sont plusieurs milliers d’usagers de la route à recevoir dans leur boîte aux lettres une contravention qui correspond à une infraction qu’ils n’ont pas commise. Et pour avoir gain de cause, surtout si les plaques d’immatriculation ont été usurpées, c’est un parcours du combattant.

Analyser les photos

Le ministère de l’Intérieur a donc décidé de trouver un remède à ce phénomène. Un projet d’intelligence artificielle est actuellement en développement, rapporte BFMTV. Intitulé « IA Flash », il permet d’analyser les photos prises par les radars automatiques pour éviter l’établissement de contraventions erronées.

A LIRE >>> Les nouveaux super-radars vont se déployer en 2020

IA Flash compare la photo prise par le radar avec les informations disponibles dans la base de données. En cas d’erreur, l’amende n’est pas automatiquement établie. Par exemple, si IA Flash reconnaît une Peugeot 208 alors que dans la base de données, l’immatriculation renvoie vers une Renault Clio, l’intelligence artificielle mettra de côté la photo et les services de l’Etat mèneront une enquête pour démêler le vrai du faux.

Plusieurs véhicules peuvent être reconnus

Une mauvaise lecture des plaques peut être due à une « usurpation de plaque, erreur dans la confection des plaques, dysfonctionnement de la chaîne de traitement, etc », selon l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (ANTAI).

A LIRE >>> Sécurité routière: les radars peuvent maintenant flasher les véhicules sans assurance

Le système IA Flash peut être testé via un site internet, ce qu’a fait BFMTV. Le logiciel a été en mesure d’analyser et de reconnaître le véhicule ainsi que le fait qu’un conducteur se trouve au volant. Le modèle a été reconnu : IA Flash a indiqué qu’il y avait 71% de chance que ce soit une Renault Mégane, ce qui était bien le cas. Une photo avec plusieurs voitures a aussi été analysée avec succès. IA Flash devrait être utilisée par les services de l’Etat en charge du traitement des images prises par les radars avant la fin de l’année 2019.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Boulanger, Fnac… ces enseignes se mettent au drive

À l’instar de magasins de bricolage, plusieurs enseignes culturelles, d’électroménager ou de jardinage installent des points de retrait de commandes.

07/04/2020 10:19

Confinement: pourquoi il ne faut pas reporter sa demande de retraite

Alors que la crise sanitaire du coronavirus impose le confinement, les grands régimes de retraite insistent sur le fait qu’il…

07/04/2020 09:05

Assemblées générales d’actionnaires: seront-elles reportées en juin ou organisées en huis clos ?

Les groupes ont le choix pour leurs assemblées générales des actionnaires entre l’organiser à huis clos ou la reporter le…

06/04/2020 17:11

Crowdfunding immobilier: de probables retards et suspensions de remboursements

L’arrêt de nombreux chantiers, en raison de la crise sanitaire du coronavirus, fait craindre des répercussions sur les remboursements des…

06/04/2020 15:50

Engie va rembourser deux mois d’abonnement aux foyers les plus modestes

Le groupe Engie a annoncé qu'il rembourserait le montant de l’abonnement des mois d'avril et de mai à quelque 600…

06/04/2020 14:43

Confinement: les actes notariés peuvent désormais être signés à distance

Le décret permettant provisoirement la signature électronique pour tous les actes notariés a été publié ce samedi 4 avril 2020…

06/04/2020 13:16