Banque: les frais de succession vont repartir à la hausse en 2020

En 2019, les tarifs n’ont pas évolué pour respecter l’engagement pris par les banques. Cependant, de grandes disparités existent entre les établissements.

Les tarifs de 111 banques ont été comparés. Crédit: SIPA

Des frais restés stables mais qui vont repartir à la hausse d’ici l’année prochaine. Les frais de succession, facturés par les banques aux héritiers d’une personne décédée pour pouvoir clôturer les comptes et rendre accessible l’argent du défunt, ont profité du gel des tarifs bancaires initié par le gouvernement à la suite du mouvement des Gilets jaunes.

214,20 euros en moyenne

Selon une étude du comparateur en ligne Meilleurebanque.com, relayée par le journal Les Echos, le montant moyen des frais de succession était de 214,20 euros, dans le cas d’une succession simple de 15 000 euros. Les tarifs de 11 enseignes bancaires ont été comparés. Un montant moyen un peu inférieur à celui de 2018, qui s’élevait à 215 euros.

A LIRE >>> Plafonnement des frais d’incidents bancaires: les banques ne tiennent pas leur promesse

Cependant, Meilleurebanque.com relève des disparités entre les différents établissements bancaires, qui varient de 1 à 6. Au Crédit Mutuel Sud-Ouest, comptez 410 euros de frais lors d’une succession. Chez Axa banque et Allianz, il faut débourser 450 euros pour récupérer les avoirs du défunt. Ce sont les établissements les plus onéreux. A l’autre bout du classement, on retrouve les Crédit Agricole du Nord-Est, du Val-de-France et Touraine-Poitou qui facturent entre 75 euros et 95,20 euros pour les frais de succession. Ce sont les moins élevés.

+33% au Crédit Agricole de Charente-Maritime-Deux-Sèvres

Les banques en ligne, traditionnellement moins onéreuses, ne sont pas les plus généreuses dans le cas des frais de succession. Il faut compter 150 euros chez BforBank, 240 euros chez Hello Bank et jusqu’à 300 euros chez Boursorama.

A LIRE >>> Quoi de neuf dans les banques et les néobanques chez N26, Crédit Agricole, Boursorama, BPCE… ?

Pour 2020, il faudra s’attendre à des hausses, indique Meilleurebanque. Comme le note MoneyVox, le Crédit Agricole de Charente-Maritime-Deux-Sèvres a déjà annoncé la couleur : ce sont 50 euros de frais de dossier en plus que devront payer les héritiers, ce qui représente une augmentation de 33%. Le comparateur en ligne indique que « si l’on se base sur les barèmes 2020 déjà communiqués par certaines banques, la progression s’établit déjà à 1 % ».

Sur le même thème

Banques Frais bancaires

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique