Airbnb: à Marseille, la mairie n’a toujours pas mis en place l’immatriculation des logements

Les services de la cité phocéenne n’ont pas mis en place cette obligation légale. Par conséquent, difficile de contrôler les durées de location.

18 000 logements marseillais sont disponibles à la location sur les plateformes. Crédit: Istock

C’est une disposition légale mise en place le 1er décembre 2017 mais que les communes ne sont pas obligées d’instaurer : un propriétaire parisien (par exemple) qui souhaite louer son logement en location saisonnière sur Airbnb, Abritel ou encore Leboncoin doit s’enregistrer auprès de sa mairie, qui délivre un numéro d’immatriculation qui doit figurer sur l’annonce mise en ligne. Ce numéro permet aux services municipaux (la mairie de Paris a ainsi une trentaine d’agents dédiés) de contrôler que la durée de location ne soit plus supérieure à 120 nuitées par an, s’il s’agit de la résidence principale.

Une démarche administrative que les loueurs marseillais n’ont pas à faire pour la simple raison que la mairie de la cité phocéenne n’a pas mis en place ce système. Comme le relaie 20 Minutes, les 18 000 appartements marseillais mis en location sur les plateformes (par comparaison, il y a 9 000 chambres d’hôtel dans la ville) n’ont pas à s’enregistrer (sauf si la location de leur résidence principale devient leur gagne pain).

A LIRE >>> Mettre en location son logement social sur Airbnb ou le Bon Coin est illégal rappelle la principale organisation du monde HLM

Mise en place optionnelle

Ce sont principalement les hôteliers qui revendiquent la mise en place de ce numéro, qui permettrait de réguler le secteur. « Nous ne voulons pas la mort de ces locations, nous n’y parviendrions pas de toute façon. Et ces locations nous offrent une certaine élasticité. Nous demandons la mise en place de ce numéro pour davantage d’adaptation au marché », explique Nicolas Guyot, président des hôteliers des Bouches-du-Rhône.

Il indique par ailleurs que la prolifération de ces locations a  « tendance à faire augmenter les loyers et nous avons de plus en plus de mal à trouver des locations saisonnières pour nos employés ». Contactée par 20 Minutes, la mairie de Marseille n’a pas pu répondre aux questions qui lui étaient posées.

A LIRE >>> Les communes peuvent désormais contraindre les plateformes comme Airbnb de leur fournir une liste des logements loués

Comme toute ville de plus de 200 000 habitants (et les communes des trois départements de la Petite couronne parisienne), la cité phocéenne est obligée de mettre en place une réglementation sur l’autorisation de changement d’usage des locaux d’habitations. Mais la procédure d’enregistrement des meublés de tourisme est optionnelle. Si vous mettez en location sur une plateforme votre résidence principale, la durée totale de location par an ne doit, par contre, pas excéder 120 jours.

Sur le même thème

Airbnb Location Airbnb vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique