Catégories : Budget Vie Pratique

Un élu veut faire payer le stationnement des deux-roues motorisés à Paris

L’élu de centre-droit Pierre-Yves Bournazel défend jeudi la mise en place à Paris d’un stationnement payant pour les deux-roues motorisés, responsables d’une « anarchie » sur les trottoirs, un vœu soutenu par les écologistes mais qui a peu de chance d’être adopté.

Il faut « créer 15.000 places supplémentaires, portant à 50.000 le nombre de places dédiées aux deux et trois-roues motorisés » pour « redonner de la place, de la fluidité et mieux protéger les piétons sur les trottoirs », plaide M. Bournazel, président du groupe « 100% Paris » et candidat à la mairie de Paris.

A LIRE >>> Trottinettes électriques: âge minimum, équipements obligatoires… toutes les règles imposées par le Code de la route

L' »anarchie de leur stationnement » crée un « obstacle à la bonne circulation des piétons », s’insurge l’élu qui regrette que « depuis 2014, seules 4.540 des 20.000 places annoncées par Anne Hidalgo ont été créées ».

Or, il faut « apaiser l’espace public, lutter contre la pollution et le bruit » et « accélérer la transition écologique des deux-roues motorisés (qui) sont plus polluants que les voitures », plaide l’élu dont le voeu sera analysé jeudi après-midi par les élus réunis au Conseil de Paris.

Recettes: 30 millions d’euros par an

Son groupe propose ainsi de faire payer aux conducteurs de deux-roues ou trois-roues « 0,50 euros par jour pour le stationnement résidentiel, 1,30 euro la première heure en zone centrale, 0,80 euro en zone périphérique ». 

Les recettes ainsi créées sont évaluées à « 30 millions d’euros » et permettront de « créer les nouveaux emplacements sécurisés », et de « mieux entretenir la voirie », assure-t-il dans un communiqué.

A LIRE >>> Uber va intégrer les scooters de CityScoot dans son application

« Nous slalomons sur les trottoirs pour nous frayer un chemin sur un espace public encombré », a abondé dans une tribune publiée mercredi soir le candidat (EELV) à la mairie de Paris, David Belliard. Son groupe, favorable à la mesure, estime qu' »aligner le régime des motos et scooters sur celui des voitures permettra « de faire participer les véhicules générateurs de pollution au financement de la transformation de la voirie » et de « créer de nouvelles pistes cyclables et agrandir les trottoirs ». 

Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre avec AFP

Articles récents

Immobilier: les principales mesures de la réforme des copropriété qui entrera en vigueur en juin

A compter de l’été prochain, les règles de fonctionnement des copropriétés évoluent. Les petits ensembles auront des obligations allégées, le…

06/12/2019 16:36

Assurance: les tarifs auto et habitation attendus en petite hausse en 2020

Sauf surprise de dernières minutes, les primes des assurances auto et habitation devraient une nouvelle fois augmenter en 2020.

06/12/2019 16:17

L’art du début du XXe siècle en vente à Paris chez Christie’s

La maison de ventes propose une superbe collection comprenant des pièces extraordinaires du début du XXe siècle. Certains des lots…

06/12/2019 16:12

Soldes d’hiver 2020: ça commence quand dans votre département ?

Les dates des soldes d'hiver sont connues. Selon votre département de résidence, le coup d'envoi n'est pas le même, car…

06/12/2019 15:51

Immobilier: dans quelles villes acheter lorsqu’on dispose d’un SMIC?

Difficile d’accéder à la propriété lorsque les revenus sont très limités. Cependant, c’est possible dans certaines grandes villes françaises.

06/12/2019 15:50

Banque: il sera bientôt possible d’ouvrir un compte en fournissant un selfie

Les autorités veulent rendre l’ouverture d’un compte bancaire plus simple et plus rapide, tout en garantissant la sécurité des clients.

06/12/2019 15:07