Démarchage téléphonique en assurance: ces nouveautés qui vont changer la vie des consommateurs

Les professionnels se sont engagés à mettre un terme au harcèlement téléphonique et à faciliter la résiliation des contrats souscrits.

Le démarchage téléphonique des assureurs et courtiers va être mieux régulé. Crédit : ©Istock

C’est une nouvelle qui devrait en réjouir plus d’un. Après plus de trois mois de négociations, les associations de consommateurs ont fini par être entendues sur la question du démarchage téléphonique.

Selon l’UFC-Que choisir, le Comité consultatif du secteur financier a adopté, ce mardi 19 novembre, un avis pour faire cesser les pratiques toxiques du démarchage téléphonique en assurance. Ainsi les professionnels du secteur doivent mettre un terme, avant le 1er juillet 2020, au harcèlement téléphonique.

La fin du « un appel un contrat »

Dans le détail, les assureurs et les courtiers se sont engagés à remettre à plat leur processus de vente. Les démarcheurs auront désormais l’obligation de s’assurer que les consommateurs souhaitent bien poursuivre la conversation après présentation de leur offre. En l’absence de réponse claire et positive, ils devront mettre immédiatement fin à l’appel. Surtout, ils n’auront plus de possibilité de recontacter le consommateur en question.

A LIRE >>> Rénovation énergétique: le gouvernement va lancer un plan pour lutter contre les arnaques et le démarchage abusif

Par ailleurs la pratique « un appel, un contrat » est désormais interdite et aucune souscription ne pourra être conclue dès le premier appel. Un délai de réflexion de 24h doit être mis en place. Enfin, la souscription à l’oral d’un contrat en lisant un code SMS ou en répétant une phrase va disparaître.

Résiliation par courrier électronique

Les consommateurs pourront également résilier plus simplement les produits d’assurance souscrits après un démarchage téléphonique. Plus besoin de courrier recommandé, un simple courrier électronique pourra suffire pour signifier la fin du contrat souscrit.

A LIRE >>> Démarchage téléphonique : Bloctel est-il vraiment efficace ?

Les assureurs devront également adresser une « lettre de bienvenue » aux nouveaux signataires pour les prévenir de leur souscription. Ils devront également leur faire part de leur droit de rétractation et de ses modalités. Le but : éviter que certains consommateurs ne s’aperçoivent plusieurs semaines après l’appel qu’ils sont titulaires d’un contrat.

Face à ces mesures, les associations AFOC, Familles Rurales, UFC-Que choisir et UNAF se sont félicitées de « ce premier pas en direction d’un arrêt rapide et pérenne des pratiques frauduleuses« . Elles ont également annoncé qu’elles veilleraient « à l’effectivité des engagements des professionnels » en attendant une « interdiction du démarchage téléphonique ».

Sur le même thème

Contrat d'assurance démarchage téléphonique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique