Alimentation: sur 30 000 produits analysés, près de trois-quarts contiennent des additifs

La chasse aux additifs est ouverte : l’Agence nationale de sécurité de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) se sont penchées sur les aliments transformés qui peuplent les rayons des grandes surfaces.

L’acide ascorbique plébiscité

Au total, 30 000 produits ont été analysés entre 2008 et 2016, au sein de l’Observatoire de qualité de l’alimentation (Oqali). Il en ressort que 78% des produits analysés contiennent au moins un additif, indiqué sur la liste des ingrédients, rapporte Le Monde. De plus, 52% des aliments contiennent entre un et trois additifs.

A LIRE >>> Alimentation : une pétition européenne est lancée pour rendre obligatoire le Nutriscore

Les analyses ont permis de révéler que l’additif préféré des industriels est l’acide ascorbique (numéroté E530), que l’on retrouve dans les sauces chaudes pour les épaissir, ou encore dans les conserves de fruit pour régulier l’acidité. L’émulsifiant lécithine (E322) est lui aussi particulièrement prisé, il permet d’augmenter l’onctuosité de certains produits ou d’obtenir une certaine texture. On le retrouve dans les chocolats ou les produits chocolatés. Dans le secteur des glaces et sorbets, les fabricants aiment ajouter des monoglycérides et diglycérides d’acide gras (E471), utilisés aussi comme des émulsifiants.

A LIRE >>> Alimentation : les Français se méfient des étiquettes des produits… et ils ont raison

Les viennoiseries, les glaces et les produits traiteurs

L’Oqali a aussi trouvé que les additifs se trouvaient surtout dans quelques catégories de produits. Ainsi, plus de 10 additifs ont été observés dans 16% des viennoiseries et desserts surgelés, dans 15% des produits traiteurs frais et 12% des glaces. Tous ces produits ne représentent que 4% des 30 000 produits analysés. Au total, les industriels utilisent 285 additifs sur une liste européenne des substances autorisées qui compte 400 références.

A LIRE >>> Comment la loi alimentation a changé les promotions dans les supermarchés

Cependant, les industriels semblent prendre en compte la volonté des consommateurs d’éviter ce genre de substances. L’Oqali a en effet observé « une tendance à la baisse, notamment pour les additifs les plus utilisés », selon Céline Ménard de l’Anses, citée par Le Figaro. Depuis le début des années 2010, le nombre d’aliments qui ne contiennent pas d’additifs est passé de 13,7% à 18,3%.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Solocal (ex-Pages Jaunes) recapitalisé massivement par ses principaux créanciers

L’éditeur des Pages jaunes a trouvé un accord de refinancement avec ses principaux créanciers qui s’appuie sur une augmentation de…

03/07/2020 16:21

SCPI en démembrement : valoriser ses placements sans la fiscalité ?

La pandémie en cours n’a pas freiné les ardeurs des Français vis-à-vis de la pierre-papier. En témoignent notamment les chiffres…

03/07/2020 15:53

SCPI : que doit-on attendre d’un gérant ?

Sur quels critères juge-t-on un gérant ? Comment choisir une SCPI ? Détails

03/07/2020 15:51

Plus de 750 millions d’euros ont été désinvestis du charbon par les assureurs en 2019

La place financière de Paris dresse un premier bilan de la finance verte et durable, un an après avoir pris…

03/07/2020 15:44

Face à la crise, le modèle des SCPI affiche sa résilience

La crise engendrée par le Covid-19 pourrait-elle faire vaciller un secteur des SCPI (Sociétés civiles de placement immobilier) dont la…

03/07/2020 15:30

Apple : des associations européennes de consommateurs réclament une indemnisation pour obsolescence programmée des Iphones

C'est l'information qui revient sur le devant de la scène depuis des années. Cette fois-ci, il semblerait qu'elle soit en…

03/07/2020 15:00