Se connecter S’abonner

Numérique: un Français sur cinq trouve les démarches administratives plus compliquées sur internet

Selon le Baromètre du numérique de l’année 2019, les Français sont toujours aussi connectés mais 37% considèrent qu’internet rend les relations avec l’administration plus complexes.

frais
Crédit: iStock.

Internet fait partie du quotidien des Français. 88% s’y connectent au moins occasionnellement. Pourtant, une partie des citoyens a encore du mal avec le numérique, surtout lorsqu’il s’agit de démarches administratives. Avec la dématérialisation croissante, un Français sur cinq trouve que les relations avec l’administration sont devenues plus complexes à l’heure du numérique. C’est le résultat du Baromètre du numérique 2019, dévoilé par Europe 1

20% manquent d’aisance avec les outils numériques

Une partie des Français ne se sent pas à l’aise avec les ordinateurs, les smartphones et le numérique (20%). Les non-diplômés, les retraités et les personnes âgées sont ceux qui expriment le plus ce manque d’aisance. 40% des sondés expriment ainsi le besoin d’un lieu physique regroupant plusieurs services publics de l’administration, avec des personnes pouvant les aider dans leurs démarches.

Si une partie des citoyens a toujours du mal avec internet, ils sont tout de même 77% à détenir un smartphone. Plus de 50% l’utilisent d’ailleurs pour se connecter au web, plutôt qu’un ordinateur. Un chiffre qui a augmenté de quatre points en un an. Pour 68% des sondés, avoir accès à internet est important pour se sentir intégré dans la société. 

A LIRE >> Numérique : un think tank propose que les internautes puissent payer pour conserver leurs données personnelles

Internet, une menace ou une chance ?

L’importance d’internet est donc clairement démontrée, mais le rapport des Français à cet outil est ambivalent. Une grande majorité (63%) estime que leur vie personnelle est influencée positivement par le numérique. 51% pensent de même pour leur vie professionnelle. En revanche, 44% des sondés envisagent les nouvelles technologies comme une menace, notamment pour l’environnement, contre 32% des citoyens qui les voient comme une chance. En 2008, plus de la moitié des personnes interrogées voyaient le numérique comme une chance et 35% comme une menace.