Se connecter S’abonner

Obsolescence programmée: l’UFC-Que choisir fonde un «observatoire des pannes»

Les consommateurs pourront déclarer à l’association les pannes qu’ils rencontrent avec leurs appareils électroménagers ou high-tech. L’UFC-Que choisir les analysera et prodigueront des conseils pour y faire face.

Obsolescence programmée machine à laver
Crédit: iStock

A la veille du Black Friday, qui devrait être encore cette année un grand moment de consommation, l’association de défense des consommateurs UFC-Que choisir lance un « observatoire des pannes » pour lutter contre l’obsolescence programmée. Cet observatoire, qui se base sur les signalements des consommateurs, vise à recenser et analyser les cas qui pourraient être liés à cette pratique et aidez les consommateurs qui y ont confronté.

Aider les consommateurs

L’observatoire s’adresse par exemple aux personnes qui ont acheté une machine à laver le linge il y a six ans, qui présente un défaut, mais la pièce nécessaire pour la réparer est trop chère, par exemple, ou ceux qui ont un smartphone acheté il y a un an et dont le système d’exploitation n’est plus mis à jour.

A LIRE >>> Obsolescence: en quelques années, la durée de vie des lave-linge a baissé de trois ans

« C’est une sorte de questionnaire en ligne, de quelques minutes, avec quelques questions à remplir. Vous signalez une panne, tout simplement », a expliqué sur Europe 1, Eric Bonneff, le directeur des tests comparatifs à l’UFC-Que choisir. « Derrière, on peut, selon les cas, vous apporter une aide gratuitement pour vous expliquer ce que l’on peut faire en cas de panne, quels sont les droits des consommateurs », ajoute-t-il.

Difficile à prouver

« S’il y a des pannes à répétition sur un produit donné, on va s’interroger sur ce produit-là et puis, aider les consommateurs à se défendre et porter l’affaire de manière plus marquée, comme on l’a fait sur les consoles Nintendo Switch », affectées par un problème de déplacement du pointeur quand le joystick de l’appareil était en position neutre, rappelle Eric Bonneff.

A LIRE >>> Consommation: Darty lance un label « durée de vie » du gros électroménager

« L’obsolescence programmée est difficile à prouver », confesse le directeur des tests comparatifs. « En tout cas, des produits dont la durée de vie est questionnable, des problèmes de disponibilité des pièces détachées, de suivi de ces produits, les problèmes de coût de réparation, ce sont des phénomènes réellement vus et constatés. Nous essayons de faire évoluer ces points, avec notre outil ». 

La plateforme de signalement de l’observatoire des pannes est accessible sur le site de l’UFC-Que choisir, gratuitement. A noter que l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) a lancé un site internet « Longue vie aux objets » pour répertorier ceux qui vous permettront de réparer votre objet, de le donner, le louer etc.