Grève du 5 décembre: pourquoi les prix des VTC et des taxis risquent d’exploser

Avec la grève du 5 décembre, de nombreuses personnes devraient se tourner vers des solutions alternatives aux transports en commun comme les taxis et VTC.

La majoration des prix est une compensation financière pour inciter les chauffeurs à prendre des clients. Crédit: iStock.

« Trafic très fortement perturbé ». Du côté de la SNCF comme de la RATP, on annonce une journée de complications sur les transports en commun. Sur les deux sites, les prévisions de trafic pour la journée de grève prévue le jeudi 5 décembre seront publiées à 17 heures, mardi 3 décembre. Plusieurs syndicats de la SNCF comme de la RATP appellent à la mobilisation, qui devrait être très suivie. Les Français pourraient donc se reporter en masse sur les taxis et les VTC.

Une tarification dynamique qui augmente les prix

Ce type de journée où la demande est plus forte que l’offre donne lieu à une augmentation importante des tarifs des VTC. « Afin d’inciter les chauffeurs à conduire pendant les heures de pointe et dans les centres névralgiques des villes (gare, points d’accès aux villes, etc.), tout en bravant les conditions de circulation difficiles, nous allons adapter nos conditions tarifaires avec des bonus mis en place spécifiquement aux heures de forte demande », indique Uber à BFMTV.

Ce système d’adaptation des prix face à la demande des utilisateurs et le nombre de chauffeurs disponibles s’appelle la « tarification dynamique ». Pour que les chauffeurs acceptent une course, il faut qu’elle soit financièrement intéressante. Or les conditions de circulation dans les villes à l’occasion de la grève vont être difficiles, les trajets seront rallongés. La majoration des prix est une compensation financière pour inciter les chauffeurs à prendre des clients.

A LIRE >> Grève: conseils et bons plans pour se déplacer en Île-de-France à partir du 5 décembre

Une explosion de la demande

Une autre application de VTC, Kapten, prévoit également une majoration des prix. Pour éviter cette augmentation, les habitants d’Île-de-France peuvent réserver une course à l’avance. 15 000 créneaux sont disponibles dont 20% déjà remplis. Le réseau Allocab envisage une explosion de 80% de la demande de VTC pour le 5 décembre avec une hausse des prix de 10%. Pour le comparateur Eurecab cité par BFMTV, « les VTC et les taxis auront une sorte de monopole sur les transports pendant les jours de grève, et pourront donc augmenter leurs tarifs sans risquer de perdre leurs clients ».

Vendredi 13 septembre, les applications de transport avaient déjà monté leurs prix lors d’une grève de la RATP. Le coût de certains trajets à Paris et en proche banlieue avait ainsi doublé voire triplé. Du côté des taxis, pas de majoration tarifaire possible, mais l’état difficile de la circulation devrait faire grimper le compteur horokilométrique.

Sur le même thème

transport vie pratique vtc

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique