Banque: il sera bientôt possible d’ouvrir un compte en fournissant un selfie

Les autorités veulent rendre l’ouverture d’un compte bancaire plus simple et plus rapide, tout en garantissant la sécurité des clients.

Les acteurs du secteur veulent rendre les procédures d'ouverture d'un compte en ligne plus simples. Crédit: Istock

Plus rapide et plus simple : ouvrir un compte bancaire en ligne devrait devenir une formalité dans un futur proche. Jusqu’à présent, il faut au moins fournir une pièce d’identité, un justificatif de domicile ainsi qu’une signature manuscrite.

Dématérialiser les procédures

La direction du Trésor, qui dépend du ministère de l’Economie et des Finances réfléchit actuellement à simplifier les démarches et réduire le délai d’ouverture d’un compte bancaire qui est de 24 heures en France. L’idée est de dématérialiser complètement les procédures. « Aujourd’hui, il n’est plus risqué d’entrer en relation d’affaires à distance », a indiqué la direction générale du Trésor au journal Les Echos.

A LIRE >>> Deux ONG demandent à la France de forcer les banques à se verdir

Pour cette dernière, il s’agirait de transposer dans le droit français la cinquième directive européenne sur la lutte contre le blanchiment d’argent (transposition qui se terminera le 10 janvier 2020) et de s’inspirer des réglementations des pays européens voisins en permettant aux banques d’avoir recours à la vidéo ou au selfie pour vérifier l’identité de ceux qui veulent ouvrir un compte bancaire.

Immédiateté

Ainsi les néobanques N26 et Revolut, en dehors de la France, ont accès à ce genre de méthode : le client utilise la caméra frontale de son smartphone et, muni de sa pièce d’identité, est filmé quelques dizaines de secondes. Au Royaume-Uni, les clients envoient plusieurs selfies avec la pièce d’identité. La banque fait ainsi sa vérification et peut dire au client immédiatement s’il peut ouvrir le compte ou si sa demande est rejetée.

A LIRE >>> Banques : Nickel se lance en Espagne et vise 4 millions de clients en France en 2024

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR, le gendarme du secteur bancaire) a codirigé un groupe de travail sur la question, composé notamment des banques et l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) qui devra certifier les technologies mises en place. Ce groupe a proposé de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs et supprimer la fourniture du justificatif de domicile pour l’ouverture d’un compte.

Sur le même thème

Banques Banques en ligne vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique