Catégories : Banque Vie Pratique

Virement, carte bancaire, PEL, chéquier… Ces frais bancaires qui vont flamber en 2020

Serez-vous impactés par l’explosion des tarifs bancaires à venir, et dans quelles proportions ? Pour le savoir, MoneyVox a épluché les plaquettes tarifaires de l’année 2020 dévoilées par certains établissements bancaires, soit 45% des 126 enseignes suivies dans le cadre des comparatifs établis par ce site spécialisé. Résultat : au moins cinq produits ou services vont subir un bond tarifaire de près de 5%. Ce sont les clients distraits et volages qui en pâtiront…

La plus forte augmentation concerne les frais de retour

En effet, si vous omettez d’informer votre banque d’un changement d’adresse ou que le nom inscrit sur votre boîte aux lettres s’avère illisible, et que par conséquent l’établissement bancaire ne peut vous soumettre ses courriers, vous devrez certainement vous acquitter de davantage de frais de retour NPAI (pour « n’habite plus à l’adresse indiquée »).

A LIRE >>> Tarifs bancaires: en 2019, une baisse des tarifs en trompe-l’œil

Ils augmenteront en moyenne de 5% de plus qu’en 2019 pour une missive retournée à la banque, soit 24,50 euros. Ils s’élevaient cette année à 24,20 euros. Un prix moyen qui s’applique à un seul courrier annuel non reçu.

L’envoi du carnet de chèque plus onéreux

Recevoir votre chéquier par La Poste à votre domicile vous coûtera bientôt 1,10 euro, un tarif qui concerne le pli simple et qui correspond à une augmentation de 4,8% sur un an.

A LIRE >>> Tarifs bancaires: le grand écart des frais de succession

Un pli recommandé vous sera quant à lui facturé 7,20 euros, soit une hausse de 2,7%. A noter qu’il peut y avoir de fortes disparités tarifaires entre ces deux modes d’acheminement dans un même établissement bancaire.

Privilégiez le virement bancaire en ligne

Les clients qui choisissent d’effectuer des virements en agence, opération qu’ils pourraient réaliser seuls depuis un ordinateur, seront « sanctionnés ».

Ainsi, l’année prochaine, dans les banques qui augmenteront leurs tarifs, un virement occasionnel réalisé en agence vous coûtera 4 euros en moyenne contre 3,80 euros à l’heure actuelle, soit une augmentation de 4%.

12 euros pour une nouvelle carte bancaire

Si vous perdez votre CB, si quelqu’un vous la vole, si elle se fissure, si elle devient muette ou inopérante, vous devrez débourser 12 euros en 2020 pour en obtenir une flambant neuve. Par rapport à 2019, c’est tout de même 3,9% de plus que le tarif moyen.

Le transfert de vos produits d’épargne plus coûteux

Un coup de canif dans le contrat vous sera aussi tarifé plus cher. Par exemple, en cas de souhait de votre part de transférer votre Plan d’épargne logement dans une autre banque, il vous faudra en payer le prix : dans les banques ayant choisi de modifier leur grille de tarifs, une telle infidélité vous coûtera 99 euros en moyenne, contre 96 euros en 2019 (+3,1%).

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Les collectivités de province déroulent le tapis rouge pour attirer les Franciliens

Des collectivités de province en manque de main d'œuvre rivalisent d'initiatives et d'arguments pour encourager et accompagner les changements de…

19/01/2020 17:20

Respecté ou non, un plan de surendettement ne s’annule pas

Un client bancaire ne respectant pas le remboursement de son plan de surendettement ne peut pas être sanction par l’établissement…

19/01/2020 12:41

Le banquier doit se souvenir des crédits qu’il a accordés

La Cour de cassation vient de rappeler que selon la loi, un banquier est tenu de faire preuve de vigilance…

19/01/2020 09:30

Règlementation bancaire : quelles sont les mesures qui doivent s’appliquer en 2022 ?

L’Union européenne entame les négociations liées à la transposition de l'accord signé à Bâle fin 2017. Il est très décrié…

18/01/2020 12:00

Le Livret A, un livret pas si populaire que ça

La plongée du taux du livret A a son plus bas niveau historique n’aura pas tant d’impact que ça sur…

18/01/2020 11:05

ISF/IFI : Le Conseil constitutionnel valide le rejet de l’abattement sur les résidences principales en SCI

En réponse à une QPC, l’institution a estimé que la différence de traitement établie entre les détentions en direct et…

18/01/2020 10:00