Ma French Bank, la banque mobile de La Banque Postale, atteint les 100.000 clients

Quatre mois après son lancement, Ma French Bank réunit 100.000 clients et vise toujours 1,2 million d’inscrits d’ici à 5 ans.

La clientèle de Ma French Bank se concentre en zones urbaines et périurbaines. Crédit: iStock.

« Ma French Bank« , la banque en ligne proposée par La Banque Postale, a franchi le cap des 100.000 clients actifs après quatre mois d’existence, a annoncé mardi le groupe bancaire public, qui vise plus d’un million de clients d’ici 2025. « Nous sommes dans notre plan de marche », a déclaré Remy Weber, président du directoire de La Banque Postale, à l’AFP, confirmant son objectif de conquête de 1,2 million de clients d’ici cinq ans.

A LIRE >>> Ma French Bank de La Banque postale: ce qui plaît… et ce qui fâche

Lancée fin juillet 2019, cette offre, disponible en ligne ou dans les bureaux de postes, propose pour deux euros par mois d’accéder à un compte bancaire avec une carte de paiement internationale et de disposer de différents services financiers mobiles, tels que les paiements par SMS et mobiles, les cagnottes en ligne ou encore le crédit renouvelable.

Parmi ses 100.000 nouveaux clients, 60% ne venaient pas de La Banque Postale, a précisé le dirigeant, soulignant la forte contribution du réseau de La Poste et des équipes de vente dédiées à Ma French Bank.

Car près des trois quarts des ouvertures de comptes ont été réalisées dans une agence La Poste. Actuellement, un réseau de 2.000 bureaux distribue cette offre mais à terme, La Banque Postale compte la commercialiser dans 4.000 bureaux sur les 8.000 existants au total.

Les moins de 40 ans ciblés

En ce qui concerne le profil des clients, plus de 60% d’entre eux ont moins de 38 ans. « On a accès à une nouvelle clientèle jeune dont on avait absolument besoin, le renouvellement du fonds de commerce étant absolument essentiel », a commenté M. Weber.

A LIRE >>>Banques: quelle est la moins chère selon votre profil ?

Géographiquement, la clientèle, bien que répartie dans tout l’Hexagone et les départements d’outre-mer, se concentre en zones urbaines et périurbaines. Elle se répartit selon deux grandes catégories: les clients jeunes partant à l’étranger, attirés par l’absence de frais à l’international, et les clients utilisant Ma French Bank comme banque principale, précise le dirigeant bancaire.

Dernière née dans l’univers très concurrentiel de la banque en ligne, la banque mobile de La Banque Postale a bénéficié d’un investissement initial de 100 millions d’euros pour prendre pied dans ce secteur.

Sur le même thème

Actualités des banques Néobanques Quelle néobanque choisir ?

Réactions et commentaires

Sur la même thématique