Airbnb: à Paris, 2,5% des logements sont mis en location sur la plateforme

La durée médiane de location d’un logement sur Airbnb est de 32 jours dans la capitale. Au total, 51 520 logements ont été loués au moins une nuitée cette année.

A Paris, 2,5% des logements ont été loués au moins une nuit sur Airbnb en 2019. Crédit: SIPA

Depuis le 1er décembre, les plateformes de locations touristiques comme Airbnb peuvent transmettre aux mairies les données concernant les logements mis à disposition dans la ville. Ainsi, à Paris, la Ville estimait qu’entre 20 000 et 30 000 logements étaient ainsi retirés du marché pour les touristes.

Selon les données que Le Parisien a pu se procurer, ce sont 51 520 logements (résidences principales) qui ont été loués via Airbnb à Paris en 2019, ce qui représente 2,5% du parc total de logements dans la capitale. Ces logements ont été au moins loués pour une journée, la durée médiane de location étant 32 jours.

A LIRE >>> Locations Airbnb: les plateformes vont devoir transmettre aux communes le nom du loueur (entre autres)

Seulement 1 200 logements loués plus de 120 jours

Sur ce total, seulement 4 080 logements (dont 1 040 situés dans les quatre premiers arrondissements, les plus centraux), soit un sur huit, ont été loués plus de 120 jours par an. Pour rappel, les logements considérés comme résidence principale ne peuvent être loués plus de 120 jours par an. Au-delà de cette limite, la vocation du logement doit être modifiée pour devenir un meublé touristique, un local donc à usage commercial. Depuis la mise en place de cette règle, le nombre de logements loués sur Airbnb plus de quatre mois a baissé de 40%.

A LIRE >>> Après une série d’incidents, Airbnb promet de vérifier ses 7 millions de locations

La plateforme a listé seulement 1 180 logements meublés touristiques loués plus de 250 jours par an, ce qui correspond à 0,08% du nombre total de logements dans la capitale, dont 300 sont situés dans les arrondissements centraux.

Une première bataille juridique remportée par Airbnb

Concernant la répartition des logements, dans les IIe et IIIe arrondissements, plus de 9% des logements sont loués sur Airbnb. Les Ier, IVe et Xe arrondissements, eux, abritent entre 3% et 6% de logements Airbnb. Les arrondissements les moins prisés sont les plus périphériques (XIIe, XIIIe, XIVe, XVe, XVIe, XIXe et XXe) : moins de 3% des logements de ces derniers sont loués sur Airbnb.

A LIRE >>> La loi française sur les locations Airbnb devant la justice européenne

Par ailleurs, Airbnb a remporté une bataille juridique qui pourrait être décisive. Jeudi 19 décembre, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu une décision qui indique que Airbnb est un service « de la société de l’information » et que la plateforme relève de la directive sur le commerce électronique. Une directive qui indique que la plateforme ne doit respecter que les règles du pays où elle est implantée, en l’occurrence l’Irlande. La récente législation française pourrait donc être fragilisée. Le tribunal de grande instance de Paris tranchera durant l’année 2020, note BFMTV.

Sur le même thème

Airbnb vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique