Retard et annulation: quelles sont les compagnies aériennes à éviter?

Le site spécialisé dans le dédommagement des passagers lésés Flightright a dressé deux classements des compagnies selon le nombre de vols annulés et de vols retardés.

Air France est l'une des compagnies les plus ponctuelles. Crédit: Istock

Dans le domaine des compagnies aériennes, toutes ne se valent pas. Le site spécialisé dans le dédommagement des passagers victimes de retards ou d’annulation Flightright a établi un classement des compagnies qui sont les plus ponctuelles, relayé par LCI.

0,1% de vols en retard pour Lufthansa

En bas de classement, on retrouve Tunisair (dont 3,9% des vols ont subi des retards), Aigle Azur (2,4%, qui a mis la clef sous la porte en septembre), Vueling (0,9%) et Ryanair (0,7%). Air France, elle, se classe troisième avec 0,4% de vols en retard. La première place est occupée par deux compagnies, qui arrivent ex aequo : la compagnie française Hop (qui est une filiale d’Air France qui assure des courts courriers) et l’Allemande Lufthansa. Leur taux de vols en retard n’est que de 0,1%.

A LIRE >>> Taxe Chirac: votre billet d’avion va coûter plus cher

Si Hop fait partie des plus ponctuelles, elle fait aussi partie des compagnies qui annulent le plus de vols. En effet, 2,1% de ses vols ont été annulés. Elle se retrouve donc dans le bas de ce classement. C’est moins bien qu’Aigle Azur (2% d’annulations) mais mieux que British Airways (2,3%). Lufthansa se retrouve aussi dans cette partie basse du classement, avec 1,4% d’annulations.

395 millions d’euros d’indemnisation

La low cost espagnole Volotea et la compagnie nationale turque Turkish Airlines occupent la première place, avec 0,3% d’annulations. Air Corsica, Wizz Air (compagnie low cost hongroise) et Air France se situent juste après, avec un taux identique de 0,4%.

A LIRE >>> La future taxe sur les billets d’avion va-t-elle plomber le trafic aérien (et votre porte-monnaie)?

Avec les faillites d’Aigle Azur, Thomas Cook et XL Airways, nombreux sont les passagers à avoir connu un retard ou une annulation. Flightright estime que le montant total des indemnités que pourraient réclamer ceux qui devaient décoller depuis la France s’élève à 395 millions d’euros, un chiffre en baisse par rapport aux deux années précédentes (553 millions d’euros en 2017 et 562 millions d’euros en 2018). A noter, par ailleurs, que les compagnies les moins fiables en termes d’indemnisation sont Iberia, Vueling et Ryanair, alors qu’Eurowings, Flybe et TUI fly sont celles qui indemnisent le mieux, note Air journal.

Sur le même thème

transport aérien vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique