Gaz: les tarifs réglementés d’Engie repartent à la baisse

Les prix du gaz d’Engie fixés par les pouvoirs publics vont diminuer au 1er janvier, après leur sursaut des deux derniers mois.

La loi Énergie et Climat a acté la disparition des tarifs réglementés du gaz en 2023. Crédit: iStock.

Après deux mois de hausse consécutive, en novembre puis une nouvelle fois en décembre, les tarifs réglementés du gaz, fixés par les pouvoirs publics et commercialisés par Engie, repartent à la baisse. A partir du 1er janvier, le kilowattheure de gaz facturé se repliera en moyenne de 0,9%, vient d’annoncer la Commission de régulation de l’énergie (CRE).

A LIRE >>>Gaz, électricité: le public doute de l’intérêt de l’ouverture à la concurrence

Dans le détail, « Cette baisse est de 0,2% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,5% pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude, et de 1% pour les foyers qui se chauffent au gaz ». Le régulateur du secteur prenant toutefois le soin de préciser que depuis le 1er janvier 2019, les tarifs réglementés du gaz se sont repliés de 11,9%.

Les tarifs réglementés ne sont plus commercialisés

Les tarifs réglementés du gaz concernent encore 4 millions de particuliers, mais ils ne sont plus souscriptibles pour de nouveaux clients depuis le 20 novembre auprès d’Engie.

A LIRE >>> Fin des tarifs réglementés du gaz : “Ça va être saignant !”

La loi Énergie et Climat a en effet acté de leur disparition qui se caractérisera par une  extinction progressive d’ici à 2023 car ils ont été jugés contraires au droit européen par le Conseil d’État, contrairement aux tarifs régulés de l’électricité.

A partir de 2023, les particuliers abonnés à ces tarifs devront donc tous avoir basculé vers une offre à prix de marché, c’est-à-dire fixée librement par les fournisseurs.

Sur le même thème

Prix de l'énergie Prix du gaz Tarifs réglementés de l'électricité Tarifs réglementés du gaz

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique