Se connecter S’abonner

Robots-cuiseurs: deux nouveaux magasins Thermomix ouvrent en France

La marque va ouvrir deux espaces de vente à Toulouse et Lyon. Elle dispose déjà de deux établissements à Paris et à Marseille.

Cuisine Culinary Buffet Dinner Catering Dining Food Celebration Party Concept. Group of people in all you can eat catering buffet food indoor in luxury restaurant with meat and vegetables.

La guerre des robots-cuiseurs continue de faire rage dans l’Hexagone. Alors qu’il semble être en perte de vitesse dans le cœur des ménages français, le Thermomix tente d’adopter une nouvelle stratégie : l’ouverture de points de vente entièrement dédiés à l’appareil.

Selon une information du JDD, relayée par Capital, après Paris et Marseille, Vorwerk, le fabricant du Thermomix, pourrait ouvrir deux nouveaux magasins en février à Toulouse et en avril à Lyon. La marque tente ainsi de conquérir les grandes villes alors que ses concurrents lui font de l’ombre. Le Monsieur Cuisine Connect de Lidl ou le Digicook d’Intermarché ont en effet cassé les prix avec des robots presque 1.000 euros moins chers que le Thermomix.

Produit haut de gamme

La marque veut en effet s’attaquer au marché des grandes villes françaises après avoir supprimé 1.300 postes de conseillères pour les ventes à domicile. « Notre taux de pénétration est de 2% dans les grandes agglomérations, alors qu’il est de 17% sur l’ensemble du territoire. Il nous fallait un moyen d’aller chercher ces potentiels clients urbains », détaille Bruno Romuald, directeur du développement de Thermomix.

A LIRE >>> Le robot Monsieur Cuisine Connect de Lidl cacherait-il un micro ?

Il explique que « dans ces magasins, les clients trouveront les nouveaux produits Thermomix et pourront participer à un ‘atelier premier pas’ animé par des conseillères de vente directe ». Thermomix veut ainsi conserver un produit haut de gamme dont le prix avoisine les 1.300 euros. « Notre créneau, c’est le premium. Nous veillons à la qualité de la fabrication ainsi qu’à la durabilité du produit. Nous n’avons pas l’intention de changer ça », affirme Bruno Romuald.