Transport aérien: 3 millions de Français impactés par des retards, des annulations ou du surbooking

Selon une étude de « Air indemnités », ces passagers lésés auraient pu obtenir 600 millions d’euros d’indemnités.

En cas de retard ou d'annulation de vol, de nombreux passagers ne réclament pas d'indemnisation. Crédit: iStock

Malgré un léger mieux par rapport à 2018, le bilan 2019 du transport aérien n’est vraiment pas brillant. L’entreprise Air indemnité, spécialisée dans l’indemnisation des passagers aériens, révèle ainsi que quelque 3 millions de voyageurs français ont pâti de retards, d’annulations ou de surbooking dans le courant de l’année.

600 millions d’euros d’indemnisations

Le responsable juridique d’Air indemnité, Baptiste Lo-Presti, rappelle dans l’étude révélée par la radio Europe 1 ce jeudi que « cette année a été marquée par de nombreuses faillites de compagnies aériennes, notamment en France avec Aigle Azur et XL Airways qui ont été placées en liquidation judiciaire ». Une situation juridique qui a une conséquence directe sur le portefeuille des passagers. En effet, pour ceux qui ont payé leur billet auprès de la compagnie liquidée, une indemnisation est dans la majorité des cas impossible à obtenir.

A LIRE > Transport aérien: pour être indemnisés, les passagers n’auront plus à fournir leur carte d’embarquement

En cas de vol annulé ou fortement retardé, vous avez droit en revanche à une indemnisation en sus de la compensation de la compagnie aérienne. Air indemnité a fait le compte, les passagers aériens français ayant eu des déboires avec leur vol auraient pu obtenir 600 millions d’euros d’indemnités cumulés sur toute l’année 2019.

Lufthansa, Alitalia et Iberia citées en exemple

« Beaucoup de passagers ignorent encore leur droit et ne les réclament pas. Dans le cas d’un retard au départ de l’UE, les passagers pourraient être indemnisés dans le cas où le retard dépasse les trois heures. L’indemnité est forfaitaire et dépend de la distance parcourue : elle va de 250 euros pour les court-courriers, jusqu’à 600 euros », détaille Baptiste Lo-Presti cité par Europe 1.

Air indemnités indique par ailleurs sur son site que la loi prévoit une indemnisation de vol allant jusqu’à 600 euros par passager, ajoutant que « seuls 2 % des voyageurs parviennent à obtenir une indemnité pour le retard de leur avion ou l’annulation de leur vol ».

A LIRE > Retards dans le transport aérien : Air France en bas de classement

Lufthansa, Alitalia et Iberia sont les trois compagnies aériennes qui tirent leur épingle du jeu dans ce bilan 2019. Elles apparaissent comme les plus ponctuelles, contrairement à TunisAir et Air India qui arrivent tout en bas du classement. En France, la palme de la liaison la plus problématique revient au trajet Metz-Marseille, dont un vol sur cinq est perturbé.

Sur le même thème

transport transport aérien

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique