Se connecter S’abonner

Punaises de lit: des prestations jusqu’à 3 000 euros et de nombreuses arnaques

De plus en plus présentes dans les logements français, les parasites représentent une opportunité pour les professionnels peu scrupuleux.

Desinfection et traitement contre les punaises de lit dans un h™tel. Paris, FRANCE-16/01/2018.//MEIGNEUX_meigneuxA027/Credit:ROMUALD MEIGNEUX/SIPA/1801161602

En 2018, 400 000 sites étaient touchés par les punaises de lit selon la Chambre syndicale de Désinfection, Désinsectisation et Dératisation (CS3D). Un chiffre qui a doublé depuis 2016. Cette prolifération touche particulièrement l’Île-de-France avec 100 000 sites identifiés. Le fléau attise l’intérêt de professionnels qui, pour certains, abusent de l’inquiétude des Français.

De nombreuses victimes d’arnaques et d’incompétence

« Désinfecter un logement coûte cher et des personnes peu scrupuleuses ont senti un marché. Des gens payent des fortunes, quelquefois sans résultat », déplore au Parisien le député LREM du Bas-Rhin, qui souhaite structurer la filière. Le constat d’une professionnelle spécialisée dans la détection à l’aide de chiens est sans appel, la moitié de ses 800 clients annuels ont été victimes d’arnaque ou d’incompétence.

Les punaises de lit sont particulièrement difficiles à éradiquer, elles pondent entre sept et neuf œufs par jour. Les traitements existent, mais seulement pour les éliminer et pas pour s’en prévenir. Pour en venir à bout, il faut souvent faire appel à un professionnel, avec des prix d’interventions qui font le grand écart entre 200 et 3 000 euros. Et les résultats sont ne sont pas toujours probants.

A LIRE >> Alerte sur le « ping call », une nouvelle arnaque par téléphone

Des prix qui varient « du simple au double »

« Après avoir échangé avec cinq sociétés, il est difficile de se faire une opinion. Les prix varient du simple au double, les conseils ne sont pas les mêmes… et il est impossible d’avoir des informations claires et officielles sur les bonnes pratiques », constate Le Parisien. Les spécialistes conseillent de faire appel à des techniciens appartenant à la CS3D, une structure qui réunit les principales entreprises de l’hygiène antiparasitaire.