Grève: la SNCF tente de récupérer les voyageurs avec 400 000 billets à prix cassés

La grève a vidé les trains, au profit des covoiturages et locations de voiture. Pour attirer de nouveau les voyageurs, la SNCF casse ses prix.

Un usager explique avoir acheté un aller-retour Paris-Strasbourg en Ouigo pour moins de 50 €, un prix au moins deux fois inférieurs aux tarifs pratiqués habituellement. Crédit: iStock.

400 000 billets à petits prix, c’est la nouvelle opération de la SNCF pour redorer son image auprès des usagers. Avec la grève qui dure depuis plus d’un mois, les voyageurs se sont détournés des rails, choisissant le covoiturage ou la location de voiture. Après avoir annoncé qu’elle allait procéder au remboursement d’une partie des abonnements, la SNCF lance donc des milliers de places à tarif réduit.

« Remettre les gens dans les trains »

« Il faut qu’on remette les gens dans les trains, il faut que les gens nous fassent à nouveau confiance », explique ainsi la société ferroviaire à Europe 1. Et les voyageurs ont bien remarqué la différence de prix. Un usager explique avoir acheté un aller-retour Paris-Strasbourg en Ouigo pour moins de 50 €, un prix au moins deux fois inférieurs aux tarifs pratiqués habituellement. « Avant les grèves, les billets en dernière minute tournaient de 80 euros à 130 euros. Là, du jour au lendemain on peut bénéficier de tarifs abordables. J’ai payé l’aller 16 euros, et le retour environ 25 », explique-t-il à la radio. Pour un autre, le train Paris-Nantes revient à 55 €, au lieu de la centaine d’euros habituels.

A LIRE >> Auvergne-Rhône-Alpes: la SNCF remboursera les abonnements TER de décembre, annonce Laurent Wauquiez, le président de la région

Des réservations pour le mois de mai

Au mois de janvier, il est assez commun pour la SNCF de proposer des promotions, mais pas de baisser ses tarifs à ce point-là. Selon l’entreprise, les passagers arrivent à se projeter et commencent déjà à réserver pour des voyages pendant les longs week-ends du mois de mai.

Sur le même thème

Consommation Grève SNCF train transport

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique