Revenu universel d’activité: ce qu’en pensent les Français

Le chantier du revenu universel d’activité doit refondre d’ici 2023 le système des aides sociales. Les Français étaient amenés à esquisser le nouveau dispositif lors d’une consultation citoyenne.

Le revenu universel d'activité devrait entrer en vigueur d'ici 2023. Crédit: Istock

Le revenu universel d’activité (RUA) est un des chantiers ouverts par Emmanuel Macron, avec pour objectif de lutter contre la pauvreté. L’idée est de fusionner plusieurs aides sociales, dont notamment le RSA, les APL ou encore la prime d’activité. Une consultation en ligne a eu lieu durant l’automne pour que les Français tracent les contours de ce futur dispositif d’aide sociale. Plus de 8 000 personnes ont répondu.

Selon les résultats de cette consultation, publiés par Le Parisien, les Français qui ont donné leur avis sont majoritairement pour cette fusion des prestations sociales en une aide unique composée de divers « suppléments » ou « briques » selon la situation personnelle de chacun. Cela signifie qu’à la prestation de base (qui pourrait correspondre au RSA ou à la prime d’activité) s’ajouterait un supplément « logement », un supplément lorsqu’on a plus de 65 ans, etc.

A LIRE >>> Revenu universel d’activité: les pistes du gouvernement pour fusionner RSA, APL et prime d’activitéP

Harmoniser les modes de calcul

Pour éviter de se retrouver du jour au lendemain sans rien, lorsque sa situation personnelle change, une dégressivité pourrait être mise en place, selon le rapporteur général de la réforme du RUA, Fabrice Lenglart : « La baisse des prestations se fera progressivement. Aucune brique ne pourra commencer à baisser avant que celle du dessus ait disparu », déclare-t-il au Parisien.

A LIRE >>> Où se situent vos revenus par rapport à ceux des autres Français?

Les Français pensent aussi qu’il faut prendre en compte tous les revenus du ménage et les plus récents pour calculer le montant du RUA (sauf pour l’allocation adulte handicapé) et que le calcul soit harmonisé, c’est-à-dire qu’un seul type de revenu soit pris en compte (le brut, le net, le revenu fiscal de référence ou autre).

A LIRE >>> Le revenu de base a été testé pendant 2 ans en Finlande et résultat : c’est bon pour la santé… mais pas pour le retour à l’emploi

Par ailleurs, selon trois quarts des répondants, le revenu universel d’activité doit être ouvert aux plus jeunes (18/24 ans) et aux personnes âgées démunies qui touchent actuellement le minimum vieillesse.

Sur le même thème

Aides de la CAF aides et allocations Revenu universel d'activité

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique