Electricité: vers une augmentation du tarif réglementé au 1er février?

La Commission de régulation de l’énergie a transmis une proposition d’augmentation au gouvernement, qui dispose de trois mois pour s’exprimer.

Une nouvelle augmentation du tarif réglementé de l’électricité serait dans les tuyaux. Selon la radio Europe 1, la Commission de régulation de l’énergie (CRE) recommande au gouvernement d’augmenter de 2,4% le tarif bleu résidentiel et le tarif bleu appliqué aux professionnels qui peuvent y prétendre. Le gouvernement a désormais trois mois pour prendre une décision. S’il demande une application immédiate, alors l’augmentation prendra effet le 1er février.

Selon le CRE, dans le cas d’un consommateur résidentiel, c’est 21 euros de plus par an qu’il faudra sortir de sa poche. Cette augmentation est censée refléter « l’augmentation du coût de l’approvisionnement » sur les marchés, peut-on lire dans le texte transmis au gouvernement, rapporte le journal Les Echos. Il s’agit aussi de prendre en compte le « rattrapage sur deux ans de l’écart entre coûts et tarifs au cours de l’exercice 2019 ».

A LIRE >>> Electricité: Greenpeace vous aide à identifier les fournisseurs d’électricité verte et locale

Distorsion de concurrence

Ces augmentations résultent de l’organisation du marché de l’énergie en France. EDF est tenue de vendre une partie de sa production nucléaire à ses concurrents, à un tarif préférentiel (42 euros par mégawattaheure). Les concurrents d’EDF ont voulu plus que ce qui était disponible à ce tarif en 2019, ce qui les a poussés à s’approvisionner au tarif libre, qui est plus élevé, et donc à vendre de l’électricité aux consommateurs plus cher. Pour éviter que la différence soit trop importante entre le tarif réglementé et les tarifs libres des concurrents d’EDF, la CRE propose donc d’augmenter le prix du tarif bleu.

A LIRE >>> Chauffage: l’électricité coûte le plus cher avec une facture moyenne de 16 € par mètre carré

Le tarif réglementé de l’électricité est proposé par EDF et certaines entreprises locales historiques comme Electricité de Strasbourg. Pour rappel, en 2019, le gouvernement avait décidé de ne pas augmenter les prix de l’électricité pour les bénéficiaires du tarif réglementé. Un gel qui avait eu pour conséquence une forte hausse de 5,9%, initialement proposée en février et finalement mise en application en juin.

Sur le même thème

Prix de l'électricité Prix de l'énergie Tarifs réglementés de l'électricité

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique