Se connecter S’abonner

100% santé: vérifiez votre contrat de mutuelle avant d’engager des frais

Les titulaires d'un contrat de mutuelle individuelle pourraient devoir patienter encore un peu avant de profiter du 100% santé sur les lunettes et les prothèses dentaires.

Depuis le 1er janvier, il est possible d’acheter des lunettes et de se faire poser des prothèses dentaires sans reste à charge. Pour cela, il faut cependant disposer d’une complémentaire santé dite «responsable», informe l’UFC Que-Choisir. Si 90% des contrats vendus en France sont de ce type, les titulaires d’un contrat individuel pourraient ne profiter du 100% santé qu’à l’« échéance principale » du contrat soit le 1er janvier 2021.

Généralement même quand un contrat a été signé en cours d’année, le début de l’année civile sert de date anniversaire. Le choix d’une autre date est plus rare. Les mutuelles assurent cependant que peu de personnes seront touchées par le décalage d’application du 100% santé. Plusieurs représentants de complémentaires expliquent que, pour des raisons opérationnelles et de lisibilité pour les assurés, leur groupe a appliqué au 1er janvier 2020 le 100% santé, y compris pour les contrats dont la date d’échéance principale n’est pas le 1er janvier.

D’autres améliorations en 2021

Pour éviter une mauvaise surprise, mieux vaut vous assurer de la date d’entrée en vigueur du 100% santé avant d’engager des dépenses onéreuses. Pour ce qui est d’une prise en charge à 100% de certaines prothèses auditives, il faudra en revanche patienter jusqu’à 2021.Mais ces dernières sont dès cette année mieux prises en charge. Le plafond a d’ores et déjà été abaissé de 200 euros, et le remboursement a augmenté de 50 € (soit 250 € de reste à charge en moins en moyenne).

A LIRE >> Entrée en vigueur du 100 % santé: les réseaux de soins dopent leurs services pour se démarquer

2021 sera également marquée par un remboursement total de certaines prothèses amovibles (dentiers à base) de résine. À terme, cette prise en charge devrait permettre non plus seulement de mieux soigner, mais aussi de mieux prévenir les problèmes de santé en les prenant en charge le plus tôt possible.