Se connecter S’abonner

Coronavirus: voyage annulé, frais de santé… remboursements compliqués en vue

La propagation du coronavirus s'accompagne de moult perturbations pour lesquels les touristes et les entreprises risquent d'avoir du mal à se faire dédommager.

L’épidémie de Coronavirus impacte la vie de millions de Chinois et de celles des ressortissants étrangers rapatriés dans leur pays d’origine et placés en quarantaine. Elle perturbe également les voyages d’affaires comme touristiques et des chaînes d’approvisionnement des industriels. Si ces faits sont connus de tous, l’obtention de dédommagements s’annonce compliquée.

Selon l’AFP, il y a peu de chance que les assurances souscrites lors de l’achat d’un voyage couvrent les épidémies. Dans ce cas, les garanties proposées par la carte bancaire utilisée pour payer le séjour pourraient permettre d’obtenir un remboursement en cas d’annulation ou de frais médicaux.

Les épidémies généralement exclues

Pour les professionnels, et tout particulièrement les compagnies aériennes qui ont réduit le nombre de vols voire arrêté les liaisons avec la Chine, il pourrait n’y avoir aucun recours, selon Clarissa Franks, une responsable de la gestion du risque au sein du courtier londonien Marsh. Cette dernière justifie ses craintes en soulignant que les épidémies sont généralement exclues des dispositions des polices d’assurance couvrant les maladies transmissibles.

A LIRE >> Coronavirus: sur Amazon, les prix des masques explosent

L’actualité semble lui donner raison puisqu’en dépit de l’
« urgence de santé publique de portée internationale » décrétée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le marché de l’assurance Lloyd’s of London explique n’avoir, pour le moment, pas constaté de sursaut d’activité de ses membres qui souhaiteraient couvrir leur exposition.

Coût prohibitif

Qui plus est, en cas de demande de remboursement, les assureurs devraient se montrer pointilleux sur les respects des mesures de sécurité. « Si quelqu’un voyage vers la Chine en ne respectant pas les consignes du gouvernement, alors beaucoup d’assurances ne seront pas valides. Si vous pensez que votre voyage est essentiel, vous devez parler d’abord à votre assureur », informe Malcolm Tarling, porte-parole de l’association des assureurs britanniques.

Quid des professionnels qui auraient contracté le virus lors d’un voyage d’affaires ? Il est possible que leur entreprise n’ait pas souscrit à des polices spécifiques en raison de leur coût prohibitif.