Brexit: vous ne paierez pas plus cher pour utiliser votre forfait mobile depuis le Royaume-Uni

Le départ de la Grande-Bretagne de l’Union européenne n’aura pas de répercussion sur les frais d’itinérance facturés dans le cadre de l’utilisation des forfaits mobiles depuis l’étranger, du moins pas tout de suite. Explications.

La période de transition qui s'ouvre doit permettre à l'UE et au Royaume-Uni de renégocier tous les accords actuels, dont la question des télécoms. Crédit: iStock.

Depuis bientôt trois ans, la suppression des frais d’itinérance dans les pays membres de l’Espace économique européen (Union européenne + Lichtenstein, Islande et Norvège), permet à la plupart des détenteurs d’un abonnement mobile de l’utiliser depuis les pays de la zone sans risquer le « hors forfait ».

A LIRE >>>Quelles seraient les conséquences d’un Brexit sans accord pour les voyageurs à destination du Royaume-Uni?

Logiquement, le départ de l’Angleterre de l’Union européenne depuis le 1er février aurait dû mettre un terme à l’application de cette réglementation très favorable aux consommateurs pour toute utilisation depuis la Grande-Bretagne. Heureusement pour les clients de Bouygues, Free, Orange, SFR ou des opérateurs virtuels, il n’en est rien.

En effet, pour l’instant rien ne change pour les abonnés : ils peuvent continuer, dans les limites de ce que prévoit leur forfait, à passer des coups de fil, envoyer des SMS ou surfer sur internet lors de leurs déplacements au Royaume-Uni sans craindre de retrouver une facture salée à leur retour. [En revanche attention, l’inverse reste payant, et ça n’est pas nouveau : téléphoner depuis la France vers la Grande-Bretagne est à régler en sus, sauf si le forfait intègre nativement une enveloppe prévue pour cet usage. Ce type de frais étant toutefois en sursis.]

Près d’un an pour négocier

Mais ce « cadeau » des opérateurs mobiles pourrait ne pas être éternel. Car depuis le 1er février, une période de transition, qui doit durer jusqu’au 31 décembre 2020, s’est ouverte afin que l’Union européenne et la Grande Bretagne renégocient tous les accords qui les lient encore dans de nombreux domaines :  commerce, justice, transports, éducation…

A LIRE >>Le coût des appels et des SMS vers un autre pays européen bientôt plafonnés

Cette parenthèse – qui pourrait-être prolongée – va-t-elle durer ? Une fois les accords définitifs signés, est-il possible que rien de change pour les abonnés mobile et que les opérateurs leur accordent un geste commercial en continuant à inclure le Royaume-Uni dans les destinations européennes ? Ou, au contraire vont-ils décider de l’exclure ? Tout est possible ! Pour les abonnés mobiles, c’est donc « wait & see », comme le disent les Anglais, jusqu’à nouvel ordre.

Sur le même thème

Budget Consommation Forfait mobile

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique