Se connecter S’abonner

Consommation: malgré le prix des machines à broyeur, le café en grains s’impose

Le café en grains a connu une véritable percée dans les foyers français en 2019. Sans détrôner les capsules, il se fait une place de plus en plus importante malgré le prix élevé des machines à broyeurs.

café
Tasse de cafe avec une sous tasse, avec un morceau de sucre, le 7 janvier 2020, Gace, France. Cup of coffee with a saucer, with a lump of sugar, January 7, 2020, Gace, France.//BLOCHRAPHAEL_BLOCH013819/2001080918/Credit:RAPHAEL BLOCH/SIPA/2001080929

En 2019, 400 000 foyers se sont mis au café en grains. C’est une augmentation de 7,3% par rapport à 2016, selon une étude de Kantar Worldpanel, citée par BFMTV. Les Français aiment de plus en plus le café, ils en boivent plus et y dédient un budget plus important qu’avant. La première attente des amateurs de café est désormais l’irréprochabilité de la composition. Vu comme plus écologique et plus naturel, le café en grains a donc le vent en poupe.

Un « engouement sans précédent »

« Il y a un engouement sans précédent pour les machines à café, avec broyeur de grains », affirme le Groupement des marques d’appareils pour la maison, dans son dernier bilan détaillé par Les Échos. Et cet engouement est en partie à l’origine de la meilleure santé de l’électroménager en 2019. En effet, le secteur a connu un accroissement de ses ventes de 3,7% et les buveurs de café n’y sont pas pour rien.

275 000 machines à broyeurs se sont vendues en 2019 soit une explosion de 70%. Avec des premiers prix autour de 250-300 euros, ces appareils restent bien plus onéreux que les Nespresso ou autres machines à expresso, qui tournent autour d’une cinquantaine ou d’une centaine d’euros, selon les modèles. En comparaison, les achats de ces dernières ont augmenté de 6%.

A LIRE >> Consommation: des bons d’achat en échange de vos vieux vêtements

Un investissement rentabilisé à long terme

Si l’achat d’une machine à broyeur est un gros investissement de départ, le café en grains revient à long terme bien moins cher que les capsules. Selon un calcul du site MaxiCoffee, le prix moyen d’une tasse avec café en grains revient à 11 centimes d’euros alors qu’une capsule Nespresso équivaut à 35 centimes. Sur l’année, l’investissement représente 198 euros pour le café en grains et 630 euros pour les capsules Nespresso, qui détiennent le tiers du marché des dosettes.