Se connecter S’abonner

Complémentaires santé: les tarifs des assurances explosent selon l’UFC-Que Choisir

Pour l'année 2020, les tarifs des complémentaires santé ont augmenté de 5% selon l'étude de l'UFC-Que Choisir.

Santé complémentaire mutuelle seniors retraite

Certaines mutuelles avaient annoncé une augmentation de 3% des contrats. Finalement, la facture est plus salée que prévu. Les complémentaires santé coûtent en moyenne 5% plus cher en 2020, soit une augmentation médiane de 80 euros par an. L’UFC-Que Choisir a décortiqué 498 contrats d’assurance santé venant de 86 structures différentes et dénonce une « flambée des tarifs ».

Des écarts très importants entre les organismes

En 2019, les tarifs des complémentaires avaient augmenté de 4%, en 2020, c’est un point de plus. Cependant, l’inflation diffère selon les organismes. « Alors que tous les organismes complémentaires connaissent le même environnement (hausse des dépenses de santé liées notamment au vieillissement de la population, 100 % santé), les écarts de pratique entre professionnels sont béants », écrit l’association de défense des consommateurs.

Ainsi, pour les 10% les moins chanceux, la flambée des tarifs atteint 12,5% et jusqu’à 35%. Mais pour 10% des assurés, la hausse ne dépasse pas 1,9%. 20% des clients des complémentaires santé se retrouvent avec une augmentation de 150 euros pour l’année 2020. Les institutions de prévoyance sont celles qui font le plus grimper leurs cotisations (+9% en médiane), devant les sociétés d’assurance (+4,9%). La hausse est la moins importante chez les mutuelles avec 4,6%.

A LIRE >> Mutuelles: le grand écart des tarifs selon l’âge et le département

Résiliation du contrat à tout moment

Les contrats d’assurance font le grand écart selon l’établissement choisi. Le plus inflationniste est Swiss Life avec une explosion de 12%, suivi de Apicil, qui augmente ses tarifs de 10,7%. Avec 3,2% et 2,7% d’augmentation, les moins inflationnistes sont la Macif et la Mutuelle Générale. Pour permettre aux consommateurs de se libérer d’un contrat plus facilement, l’UFC-Que Choisir demande alors au gouvernement d’appliquer la mesure de résiliation à tout moment, adoptée par le Parlement en juillet 2019.