Achat d’un vélo électrique en Île-de-France: pour vous faire rembourser, c’est maintenant

La région avait annoncé la création d’une aide pour l’achat d’un vélo à assistance électrique durant l’automne 2019. La plateforme pour faire les démarches est désormais en ligne.

La subvention se chiffre jusqu'à 600 euros par personne. Crédit: Istock

La région Ile-de-France lance jeudi 20 février le site Internet pour demande une aide à l’achat d’un vélo à assistance électrique, une aide qui peut aller jusqu’à 600 euros et annoncée en octobre dernier. Les bénéficiaires peuvent se connecter sur https://www.iledefrance-mobilites.fr/actualites/vae-aide-achat-500-euros/ pour accéder à la plateforme.

Pour profiter de cette subvention, il suffit de résider en Ile-de-France. Sont éligibles, les vélos neufs classiques à assistance électrique, ainsi que les vélos cargos neufs comme les triporteurs, avec ou sans assistance.

Si des accessoires sont sur la même facture que le vélo, ils peuvent aussi prétendre à l’aide. Celle-ci se chiffre à 50% maximum du prix d’achat du vélo et des accessoires dans la limite de 500 euros pour les vélos classiques à assistance et les vélos cargos sans assistance. L’aide peut être de 600 euros maximum dans le cas des vélos cargos avec assistance.

A LIRE >>> Vélo: l’immatriculation devient obligatoire en 2020

Ne pas revendre le vélo pendant 3 ans

A noter que d’autres collectivités subventionnent l’achat d’un vélo électrique. Dans ce cas, la région complètera à hauteur des plafonds de 500 euros et 600 euros, selon le type de bicyclette. Tout vélo neuf acheté à partir du 1er décembre 2019 peut prétendre à cette aide. Il faut aussi s’engager à ne pas revendre le vélo dans les trois ans après l’achat. Les autres aides locales doivent être demandées avant celle de la région.

A LIRE >>> En Île-de-France, les vélos électriques Véligo débarquent en banlieue

Pour compléter sa demande sur la plateforme, la région demande un certain nombre de documents essentiels comme la facture du vélo et des accessoires, une copie du certificat d’homologation ou de conformité du vélo, un justificatif de domicile, une copie d’une pièce d’identité et bien sûr un relevé d’identité bancaire.

Sur le même thème

transport vie pratique

Ne manquez rien de l'actualité

Réactions et commentaires

Sur la même thématique