Catégories : Salaire Vie Pratique

Compte personnel de formation: qui en profite vraiment?

C’est le ministère du Travail qui le dit : encore trop peu de salariés ont recours à la formation professionnelle en cours de carrière. Son service de statistiques, la Dares, a publié une étude sur le compte personnel de formation (CPF) mis en place en 2015. Entre cette date et 2018, ce sont 900 000 formations qui ont été suivies par les salariés du privé, dont 383 000 rien qu’en 2018.

Mais le ministère pointe surtout qu’ils sont encore peu nombre à profiter de ces droits accumulés tous les ans : en effet, 1,7% seulement des salariés du privé ont utilisé des heures ou des euros disponibles sur leur compte personnel de formation en 2018. Ces salariés étaient principalement des employés (37,2%) et des ingénieurs/cadres (29,5%). Les ouvriers qualifiés représentent la catégorie socioprofessionnelle qui en a le moins profité : 6,6% contre 9,5% pour les ouvriers non qualifiés. S’il fallait dresser le portrait-robot de la personne type demandant une formation avec son CPF, il s’agit d’un homme, qui a entre 25 et 44 ans, et qui est déjà diplômé.

A LIRE >>> Auto-écoles: bientôt possible de financer le permis de ses enfants avec ses droits à la formation?

Des financements complémentaires possibles

Trois domaines de formation ont les faveurs des salariés. En effet, les formations sont principalement liées à l’apprentissage d’une langue vivante, pour préparer des tests de langues comme le TOEIC en anglais par exemple. L’informatique, le traitement de l’information et les réseaux de transmission sont un autre champ plébiscité par les salariés. Enfin les transports, la manutention et le magasinage est le troisième thème de formation le plus demandé.

A LIRE >>> Des chèques formation pour s’initier à l’informatique

Si la plupart (6 sur 10) des formations sont financées grâce aux heures disponibles sur le compte, les salariés peuvent demander des financements complémentaires. Dans 55,1% des cas des financements complémentaires en 2018, c’est un Organisme paritaire collecteur agréé (Opca) qui a mis la main à la poche, comme l’Afdas (Assurance formation des activités du spectacle) dans le secteur de la culture et des médias ou le Fafsea (Fond national assurance formation des salariés des exploitations et entreprises agricoles) pour les entreprises agricoles. Il existe 21 Opca selon les branches professionnelles.

Le gouvernement a tenté en novembre dernier de relancer la formation professionnelle en lançant une application mobile Moncompteformation pour en faciliter l’accès.

Rédaction Mieux Vivre

Partager
Publié par
Rédaction Mieux Vivre

Articles récents

Coronavirus : forte demande pour les prêts garantis par l’Etat

Selon le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, les banques sont mobilisées pour répondre aux demandes…

01/04/2020 18:02

Capgemini a enfin pris le contrôle total d’Altran

Capgemini a réussi, certes en deux temps, à prendre le contrôle total d’Altran. Le financement de l’opération est bouclé.

01/04/2020 18:01

Coronavirus : un plan d’urgence pour les entreprises exportatrices

Le gouvernement a mis en place un plan d’urgence pour venir en aide aux entreprises exportatrices confrontées à la chute…

01/04/2020 16:44

Prime Macron : un montant différent en fonction des conditions de travail

La ministre du travail Muriel Pénicaud a présenté une ordonnance en conseil des ministres ce mercredi 1er avril qui précise…

01/04/2020 15:47

Transport aérien : le remboursement des billets d’avion s’annonce difficile avec la crise

Les compagnies aériennes, confrontées à l’immobilisation au sol des avions, risquent de ne pas pouvoir rembourser les billets réservés pour…

01/04/2020 14:45

Les voyagistes reportent tous les départs prévus jusqu’au 15 mai

À l’issue d’une réunion de crise liée au Covid-19, les professionnels du tourisme ont décidé mardi 31 mars de reporter…

01/04/2020 12:24